ActualitéLes levées de fondsRetail & eCommerce

Le Slip Français lève 2 millions d’euros et met le cap sur l’international

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

C’est l’histoire d’une marque née sur Internet après un pari avec quelques amis. Quatre ans après sa création, Le Slip Français vient de lever 2 millions d’euros auprès de 360 Capital Partners. « C‘est en juillet que nous avons pris la décision de lever des fonds pour accélérer. Il nous aura donc fallu un peu plus de huit mois pour y parvenir », explique à Frenchweb Guillaume Gibault, le fondateur.

Une stratégie omnicanale

Avec ce nouvel investissement, la société souhaite se développer à l’international. La priorité sera donnée aux Etats-Unis – où la marque s’est déjà testée avec une campagne sur la plateforme de financement participatif Kickstarter -, au Japon et à Hong Kong. « Dans ces deux derniers pays, nous y vendons nos produits 15% à 20% plus cher, même si cela couvre en partie les frais de transport ».

Fondée en 2011 par Guillaume Gibault, alors tout juste diplômé de HEC, Le Slip Français commercialisait, à l’origine, uniquement des slips fabriqués en France. Jouant sur le côté vintage et décalé, l’entreprise s’est construite une communauté sur les réseaux sociaux, loin des circuits traditionnels des marques à gros budgets, tout en faisant évoluer sa ligne de produits. Elle propose désormais des t-shirts, des chaussettes, des sacs ou encore des sweat-shirts. Guillaume Gibault espère désormais encore étoffer le nombre de références disponibles, tout en restant dans les mêmes catégories.

6 millions d’euros de CA visés en 2016

Pour se faire un nom, Le Slip Français a aussi parié sur une stratégie omnicanale, qui consiste à combiner le commerce en ligne et hors ligne. Pour cela, la société s’est rapprochée de distributeurs comme les Galeries Lafayette, puis a collaboré sur des éditions limitées avec des marques comme Princesse Tam.Tam, Agnès B, ou encore Saint-James. Une première boutique a ensuite été ouverte en octobre 2014, dans le troisième arrondissement de Paris, et la start-up vient tout juste de prendre les clés d’un second magasin aux Abbesses. Entre temps, un point de vente physique a également vu le jour à Hong Kong.

Au final, quatre ans après son lancement, Le Slip Français travaille avec une douzaine d’ateliers en France pour la confection de ses produits, soit 25 emplois créés ou maintenus, affirme la société. En parallèle, une équipe de 15 personnes travaille directement pour la marque. Avec ces nouveaux fonds, elle compte développer son réseau de distribution physique à l’international avec un objectif en ligne de mire : « nous tablons sur 3 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année, et nous voulons doubler l’année prochaine », explique Guillaume Gibault.

Fondateur : Guillaume Gibault

Création : 2011

Secteur : textile, habillement, marque pure player

Chiffre d’affaires : 3 millions d’euros escomptés en 2015, 6 millions d’euros pour 2016

Interview de Guillaume Gibault, le fondateur du Slip Français, en mars 2014 dans le cadre du Social Media Mag.

Bouton retour en haut de la page
Le Slip Français lève 2 millions d’euros et met le cap sur l’international
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media