ActualitéManagement

Learn Assembly et 360Learning s’associent pour détecter les talents en entreprise

360Learning et Learn Assembly s’associent pour lancer une offre “incubateurs“ destinée aux organisations en pleine transformation digitale. Les deux startups adressent une offre basée sur la formation et le mentoring. L’ambition du programme est de détecter les «intrapreneurs» au sein des grandes structures, et de créer un terreau fertile à l’apprentissage, de la formation à l’opérationnel.

360Learning édite des plateformes d’e-learning pour les entreprises. Learn Assembly est positionnée de son côté comme une université des entrepreneurs, avec un réseau de 600 mentors et experts du digital.

Concrètement, il s’agira de produire du contenu sur un MOOC ( Massive Open Online Course) dédié, et de fournir du mentoring via des coaches qui pourront se déplacer physiquement dans les structures, pour guider et conseiller les entrepreneurs en herbe dans les entreprises. Ces experts pourront être des investisseurs, des experts métier, des CTO, des journalistes, ou des serial-entrepreneurs.

«Notre outil est un outil « at scale » destiné à détecter les entrepreneurs en interne» précisent Antoine Amiel et Clément Lhommeau, de Learn Assembly et 360Learning. « Le programme que nous lançons se rapproche du programme de Tech Stars qui accompagne les entreprises dans la formation à l’entrepreneuriat et l’émergence de nouvelles idées» indiquent les deux compères. Les thématiques les plus plébiscitées concernent, selon eux, le Big Data, le crowdfunding, la « pirate culture », la e-santé, l’entreprise étendue, la génération Y, l’impression 3D, l’internet des objets etc… Sans parler des nouveaux modes d’organisation impactés par le rapprochement startups-grands groupes, et les incubations de projet.

A l’heure où les incubateurs corporate fleurissent comme des petits pains, de nombreux acteurs se positionnent dans l’accompagnement des entreprises traditionnelles vers leur mutation digitale. Parmi eux, on peut citer Netexplo, FaberNovel, le Hub Institute, TheFamily, la Netscouade, mais aussi des cabinets de conseil comme Deloitte et EY, et des accélérateurs.

La vague de de la transformation des industries et de l’open innovation se cale par ailleurs sur une véritable guerre des talents, qu’elle doivent soit former rapidement en interne, soit en recruter ailleurs. Des enjeux qui expliquent sans doute la sur-communication autour des ouvertures d’incubateurs, d’espace de co-working ou de labs d’open innovation, pour attirer les startups et les innovateurs de tout poil.

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Learn Assembly et 360Learning s’associent pour détecter les talents en entreprise
La startup Element AI lève 150 millions de dollars pour aider les entreprises à adopter l’intelligence artificielle
Vers la fin des contenus clickbait sur Google?
WeWork confirme son intention d’entrer en Bourse et restreint les pouvoirs de son PDG
[DECODE] Comment Instagram a fait exploser ses revenus publicitaires
Les offres d’emploi de la semaine
Des employés à temps partiel de Whole Foods (Amazon) privés de leurs avantages médicaux
Libra: « Nous n’avons pas vocation à jouer les pirates »
[Made in Bordeaux] Ça bouge dans l’écosystème!
Enquête aux Etats-Unis sur un système de freinage automatique de Nissan
Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom