Actualité

Les 3 dernières études à découvrir

16% des Français comptent acheter un cadeau de Noël depuis leur mobile…. [Applications] + 61% de trafic en un an…. Xerfi table sur un repli des recettes des annonces immobilières online en 2013…. Zoom sur trois nouvelles études.

16% des Français comptent acheter un cadeau de Noël depuis leur mobile

A l’approche de Noël, eBay et l’institut TNS Sofres viennent de publier une étude sur les intentions des Français en matière d’achats à cette période de l’année.

Basée sur les réponses de 1030 Français de 16 à 64 ans, l’enquête nous apprend notamment que :

  • 45% des Français prévoient de faire au moins un achat de Noël sur Internet cette année.
  • 16% des sondés comptent acheter un cadeaux depuis leur mobile.
  • Par ailleurs, 16% des Français prévoient de se servir de leur tablette pour faire leurs courses de Noël.

[Applications] + 61% de trafic en un an

Selon les derniers chiffres publiés par le baromètre AT internet, en septembre 2012, le trafic des applications a progressé en moyenne de 61,1% en France alors que celui des sites web est en recul de 1,8% sur an.

Réalisée du 1er octobre 2010 au 30 septembre 2012 sur un périmètre de 3 362 sites web et 117 applications, l’étude indique par ailleurs qu’une application sur 4 a vu son trafic doubler en un an. Et, la moitié des applications a enregistré une hausse supérieure à 29% sur la même période.

S’appuyant sur les prévisions de l’institut GfK – 13,3M de smartphones et 3,4M de tablettes vendues en 2012- AT Internet estime que l’engouement pour les applications devrait largement se poursuivre dans les mois à venir.


Xerfi table sur un repli des recettes des annonces immobilières online en 2013

Selon les prévisions du cabinet Xerfi-Precepta, les recettes des agences immobilières online devraient connaître un recul de 5% en 2013 à 208M €, après une hausse modérée en 2012 à 219M €. Ce repli s’expliquerait notamment par le recul des transactions dans le neuf et l’ancien en volume et le ralentissement des transferts des annonces du print vers le web.

Malgré cette légère érosion, le poids des recettes d’annonces immobilières en ligne sur le marché total des annonces online devrait rester supérieur à 31%.

En partant du constat que la montée d’internet a complètement redistribué les cartes du marché des annonces immobilières, le cabinet s’est penché sur les différents business modèles dans le secteur. Selon Xerfi, « pour les acteurs issus du monde physique, le site internet est un outil de soutien et de préparation à la transaction. Il peut générer des revenus, mais est avant tout un centre de coûts ». Chez les pure players, plusieurs modèles cohabitent : le modèle payant, le modèle mixte, le freemium basé sur l’achat d’options payantes.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This