ActualitéBusinessTechTelecom

Les 4 smartphones à ne pas manquer au Mobile World Congress de Barcelone

Comme le veut la tradition, les grands acteurs de l’industrie des télécoms, à l’exception d’Apple et de Samsung, qui a présenté la semaine dernière son smartphone à écran pliable, se retrouvent en début d’année à Barcelone pour présenter leurs dernières innovations à l’occasion du Mobile World Congress (MWC), la grand-messe de la téléphonie mobile. En marge de cet événement, qui revêt désormais une plus grande importance que le CES de Las Vegas aux yeux des professionnels du secteur, les fabricants multiplient les annonces. Comme attendu, les modèles à écran pliable et prenant en charge la 5G sont les stars du salon espagnol qui s’ouvre ce lundi. Focus sur les quatre smartphones qui tirent leur épingle du jeu

Huawei riposte à Samsung avec un modèle à écran pliable à 2 299 euros

Alors que les adeptes d’Apple se plaignaient des prix toujours plus astronomiques de l’iPhone, ces derniers ne vont pas pouvoir se consoler avec les nouveaux appareils innovants de Samsung et de Huawei. La semaine passée, la firme sud-coréenne avait frappé fort en devenant le premier fabricant majeur à lancer un smartphone à écran pliable, le Galaxy Fold, qui sera commercialisé à 1 745 euros. Un prix conséquent que l’on pensait record, mais Huawei a dégainé à la veille de l’ouverture du Mobile World Congress un terminal pliable, le Mate X, compatible avec les futurs réseaux 5G, qui sera vendu 2 299 euros.

Crédits : Huawei.

Après une année 2018 marquée par les soupçons d’espionnage exprimés par les États-Unis et plusieurs pays alliés (Australie, Nouvelle-Zélande…), la firme chinoise veut à nouveau faire parler d’elle en matière d’innovation. Et pour cela, elle a présenté un modèle qui, une fois plié, laisse apparaître deux écrans : un écran frontal de 6,6 pouces et un écran arrière de 6,38 pouces. Une fois dépliés, les deux réunis forment une surface de 8 pouces pour transformer le smartphone en mini-tablette.Apple-converted-space »> 

Dauphin de Samsung sur le marché des smartphones, Huawei compte sur ce nouveau modèle pour se rapprocher du leader sud-coréen. Après avoir dépassé Apple, le groupe chinois a écoulé 206 millions de smartphones l’an passé, contre un peu plus de 150 millions en 2017, et ce alors que le marché est à la recherche d’un nouveau souffle pour se relancer. Souffle qui pourrait justement venir de la 5G et des écrans pliables.

Xiaomi mise sur la 5G

Autre acteur chinois à se lancer dans le bain à Barcelone, Xiaomi a dévoilé son premier smartphone compatible avec la 5G, le Mi Mix 3 5G. Celui-ci est une version améliorée du Mi Mix 3, modèle initialement lancé sur le marché par la marque chinois en octobre dernier. Le nouveau téléphone embarque le dernier processeur Snapdragon 855 de Qualcomm, qui est également présent dans le Galaxy S10 de Samsung, ainsi que le modem Snapdragon X50. Un concentré de technologies qui permet d’assurer une vitesse de téléchargement «dix fois supérieure à celle du réseau 4G», selon la promesse formulée par Xiaomi.Apple-converted-space »> 

Crédits : Xiaomi.

Partenaire principal du groupe chinois pour la conception du Mi Mix 3 5G, Qualcomm a profité de la conférence de Xiaomi au Mobile World Congress de Barcelone pour vanter les mérites de la 5G, mettant en avant ses qualités pour réduire le temps de latence et améliorer l’expérience de jeu en ligne. Et Cristiano Amon, le président de Qualcomm, l’assure : «La 5G est là. Pas en 2020, pas fin 2020. C’est ici en 2019 ! 2019 est l’année de la 5G.» Pour le prouver, Xiaomi a lancé un appel vidéo en direct avec son partenaire Orange Espagne. Mais l’expérience n’a pas été très convaincante… Pour en juger par vous-même, le Mi Mix 3 5G sera commercialisé en France dès le moi de mai à partir de 599 euros.

Sony présente 4 nouveaux modèles pour relancer XperiaApple-converted-space »> 

Après une fin d’année difficile pour la division mobile de Sony, marquée par une perte de 124 millions d’euros entre octobre et décembre 2018, le fabricant japonais est attendu au tournant au Mobile World Congress. A Barcelone, Sony a ainsi levé le voile sur non pas un, pas deux, pas trois… mais quatre nouveaux smartphones !Apple-converted-space »> 

Crédits : Sony Xperia.

En fer de lance de cette nouvelle gamme d’appareils, le Xperia X1 devrait ravir les cinéphiles en étant le premier terminal au monde doté d’une dalle OLED 4K HDR. L’appareil propose également un écran 6,5 pouces «CinemaWide» au format 21:9, avec une définition de 3840 x 1644 pixels. Cerise sur le gâteau, le Xperia X1 embarque le dernier processeur Snapdragon 855 de Qualcomm, que l’on retrouve dans le Galaxy S10 de Samsung et le Mi Mix 3 5G de Xiaomi. De quoi regarder des films et des séries sur Netflix dans les meilleures conditions… Pour en profiter, il faudra cependant s’acquitter de 999 euros.

Derrière le Xperia X1, on retrouve les Xperia 10 et Xperia 10 Plus, qui sont des modèles un peu moins ambitieux avec des écrans moins larges, mais conservant le format 21:9. Le Xperia 10 (5,9 pouces) embarque le processeur Snapdragon 630 tandis que le Xperia 10 Plus (6,5 pouces) est équipé du Snapdragon 660. Les deux modèles seront disponibles en mars à respectivement 349 et 429 euros. Le petit dernier, le Xperia L3, est quant à lui doté d’un écran LCD de 5,7 pouces et d’un processeur MediaTek MT6762. Il devrait être vendu aux alentours des 200 euros par Sony.Apple-converted-space »> 

Nokia met sur orbite 3 smartphones à moins de 200 euros

Tout le monde n’a pas les moyens de mettre 1 000 euros dans un smartphone et Nokia en a bien conscience. Pendant qu’Apple, Samsung et Huawei ont présentaient ces derniers mois des modèles aux montants exorbitants, le constructeur finlandais a décidé tirer son épingle du jeu en misant sur des terminaux plus accessibles. En Catalogne, Nokia a certes présenté le PureView 9 pour séduire les amateurs de photo, mais s’est surtout distingué en dévoilant trois smartphones d’entrée et moyenne gamme qui pourraient trouver un public plus large.

Crédits : Nokia.

Le plus accessible, le Nokia 1 Plus, sera ainsi vendu à 99 euros. Tournant sous Android Go, le terminal est doté d’un écran LCD IPS de 5,45 pouces et embarquera un processeur MediaTek MT6739WW. Au-dessus, Nokia propose le Nokia 3.2 à 149,90 euros. Ce modèle propose un écran de 6,26 pouces au format 19:9 et est équipé du processeur Snapdragron 429. Le Nokia 4.2 ferme la marche avec un modèle légèrement plus poussé que le précédent avec un processeur Snapdragron 439. Le terminal se distingue cependant en embarquant un capteur d’empreintes digitales et en proposant le déverrouillage avec la reconnaissance faciale. Il sera disponible à partir de 189 euros.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Le smartphone pliable annoncé par Samsung est le « Galaxy Fold » et non pas le « galaxy food »

    Bonne journée.

Share This