ActualitéEuropeTech

Les applications mobiles représenteront 5 millions d’emplois dans l’UE en 2018

Mais l’Europe fait face à un manque de développeurs et des formations pas assez adaptées.

« Le secteur européen des applis mobiles est devenu en moins de cinq ans le champion de l’économie numérique ». C’est en ces termes que la Commission européenne introduit les résultats d’une étude qu’elle a commandé auprès de Gigacom sur le secteur. Plus précisément, elle estime que celui-ci pourrait participer à l’économie européenne à hauteur de 63 milliards d’euros d’ici à 2018, contre 17,5 milliards cette année.

Une bonne nouvelle pour l’économie réelle puisque cette forte croissance devrait engendrer 4,8 millions d’emplois dans l’Union européenne, dont 2,7 millions sur la partie développement et 2,1 pour le « support ». Un niveau deux fois supérieur au 1,8 million de postes actuels, toujours selon le rapport.

« Face à l’augmentation du chômage des jeunes, ces chiffres me redonnent espoir. Le secteur des applis est l’un des domaines de l’économie numérique où l’Europe est vraiment à la pointe » s’enthousiasme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, avant d’affirmer qu’il faut « dissiper les craintes concernant la connectivité et le morcellement » et donc « achever le marché unique des télécommunications ».

Se réjouissant que « 40% des applis les plus lucratives dans l’UE et aux États-Unis ont été créées par 28 sociétés de pointe européennes », le dossier souligne cependant que 25% des entreprises estiment qu’il manque de développeurs, et près d’un tiers d’entre elles considèrent que leurs formations ne sont pas à la hauteur des besoins.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. frenchweb Si rien ne change ca sera 50 emplois pour 1 personne!

Bouton retour en haut de la page
Les applications mobiles représenteront 5 millions d’emplois dans l’UE en 2018
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer