ActualitéEuropeLes levées de fondsTech

Les Belges de Xpenditure lèvent 5,7 millions de dollars pour numériser les notes de frais

Le montant

Xpenditure, une start-up belge spécialisée dans la gestion des notes de frais, vient d’annoncer avoir levé 5,7 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs.

Le concept

Fondée par Wim Derkinderen et Boris Bogaert, l’entreprise édite un service de gestion des dépenses commerciales. Les utilisateurs prennent en photo leurs reçus (tickets de caisse, facture…) à partir de leur smartphone. L’application de Xpenditure analyse ensuite les données clés. Il est ensuite possible de retrouver le détail des dépenses dans une interface Web à partir de laquelle les données peuvent être exportées vers divers logiciels de comptabilité.

La société commercialise ses solutions comme un service avec un prix par utilisateur, celui-ci variant selon la taille de l’entreprise et le nombre d’utilisateurs total. Sur son site Internet, Xpenditure revendique des clients dans 22 pays et disposer de bureaux aux Etats-Unis, au Brésil, et en Allemagne, en pus de la Belgique.

Le marché

Avec ce nouveau tour de table, la société annonce vouloir renforcer ses effectifs et poursuivre ses investissements technologiques. La société doit cependant compter sur la concurrence de nombreux acteurs comme Expensya en France ou même Birdly.

Fondateurs : Wim Derkinderen et Boris Bogaert

Création : 2011

Siège social : Mechelen (Belgique)

Marché : gestion des notes de frais

Financement : 5,7 millions de dollars levés en octobre 2015

Concurrents : Expensya, Birdly…

Crédit photo: Xpenditure
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Les Belges de Xpenditure lèvent 5,7 millions de dollars pour numériser les notes de frais
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link