ActualitéArts et CultureBusinessObjets connectésStart Me UpTech

IoT: Les compétences dont vont avoir besoin les entreprises

Alors que l’Internet des objets est en plein essor, les entreprises auront besoin de nombreuses compétences dans les prochaines années, notamment en matière de sécurité des données (chief data management officer…). Pour en savoir plus, Frenchweb a interviewé Frederique d’Orgeval, directrice associée au sein du cabinet de recrutement Blue-Search, et Adrien Bignon, responsable du pôle digital de Mushroom.

Lire aussi : IoT: quels profils intéressent les entreprises?

Quelles sont les compétences essentielles à avoir dans son entreprises pour être un leader dans l’IoT ?

Fondé en 1999 par Pierre Cannet, Blue-Search est un cabinet de recrutement digital qui se positionne sur les secteur du marketing online, E-CRM, nouvelles technologies, studio, éditorial, business development…

frederique-dorgeval idetosen-bleu-search-1Frederique d’Orgeval, directrice associée de Blue-Search: La spécificité des profils travaillant sur des projets IoT c’est la pluridisciplinarité. La convergence des talents est clé pour la conception des projets, c’est autant le traitement de la data que la valeur d’usage qui comptent.

Les entreprises de l’IoT recrutent donc des profils très variés, plutôt en R&D actuellement: des ingénieurs, des data analystes, des architectes software, des électromécaniciens, des experts IT spécialisés dans le cloud mais également des designers ou des marketeurs. Ces collaborateurs ont tous en commun un état d’esprit créatif et la capacité à «faire par eux-mêmes» tant la recherche et la veille sont importantes.

 

Basé à Paris, Mushroom est un cabinet de recrutement qui se présente comme un cabinet de «chasseurs de têtes spécialisé dans le recrutement des acteurs de la communication, du marketing et du digital».

adrien-bignon-mushroom-1Adrien Bignon, responsable du pôle digital de Mushroom: La principale compétence à avoir au sein d’une entreprise se développant sur le marché de l’Internet des objets est le Big Data.

Dans leur «quête d’autonomie», les objets connectés enregistrent les Data ; elles doivent ensuite être analysées. Les profils experts de l’analyse des données sont ceux qui permettent en effet aux objets connectés d’avoir leur plus value, et aux entreprises de travailler les données récoltées pour optimiser leurs produits mais aussi développer leurs services/business.

La maîtrise de l’Intelligence Artificielle devient ainsi incontournable pour une société du marché IoT. Reposant sur l’analyse des données, l’objet connecté doit pouvoir fonctionner en total autonomie, grâce à son Intelligence Artificielle. C’est un domaine qui prendra une ampleur exponentielle cette année. Même Mark Zuckerberg se concentre à titre personnel sur le sujet !

Enfin, une compétence à prendre en compte sera la sécurité, afin que les consommateurs soient rassurés dans leur utilisation des objets connectés. Cryptage des données, sécurisation des serveurs Cloud, l’entreprise devra investir fortement dans ces domaines pour conquérir le marché et conserver ses clients.

Frenchweb Day IoT:

Pour voir la page dédiée à l’événement, cliquez-ici.

Pour vous inscrire, cliquez-iciProfitez jusqu’au 28 janvier du tarif early bird, 250€ HT au lieu de 350€ HT.

Iot

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
IoT: Les compétences dont vont avoir besoin les entreprises
La startup DreamQuark lève 14 millions d’euros pour son IA à destination des banques et des assureurs
Genius, la caisse connectée de La Poste, laisse 23 millions de logs d’entreprises en libre accès
YouTube
YouTube et les annonceurs: chronique d’une relation compliquée
Reconnaissance faciale
Inégalités, préjugés: des chercheurs appellent à réguler l’intelligence artificielle
Aircall lance une marketplace pour créer un écosystème d’applications B2B autour de la téléphonie
FinTech : Qwil lève 24,4 millions de dollars pour accorder des prêts aux freelances et aux petites entreprises
Copy link