A la uneActualitéEuropeRennes

Les Rennais de Mobility Tech Green lèvent 5 millions d’euros pour développer leur solution d’autopartage

Mobility Tech, une solution de gestion de flottes de véhicules, annonce avoir réalisé une troisième levée de fonds de 5 millions d'euros auprès de Financière Fonds Privés.

Fondée à Rennes en 2009, la société s'adresse aux entreprises et aux collectivités. Sa solution e-Colibri, se présente comme un kit hardware et software permettant la gestion des réservations, l’enregistrement des abonnés, la géolocalisation des voitures, la comptabilisation du kilométrage et des consommations de carburant. Côté des consommateurs, elle propose la facturation et les paiements. 

En 2014, Mobility Tech (Green) levait 300 000 euros auprès de Nestadio Capital et Sepamat, une société nantaise, spécialisée dans la location de voitures sous diverses enseignes, qui avait déjà participé au financement de l’entreprise lors d’un premier tour de table.

«Notre concurrent direct le plus important est Bolloré» affirmait à FrenchWeb Pascal Roux. Elle affirme avoir réalisé 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires sur 2015-2016 et vise 3 millions d'euros pour 2017. 

Avec cette levée de fonds, les Rennais présentent également un nouveau service de reconnaissance des chauffeurs des véhicules. La société, qui est présente au Royaume-Uni, en Belgique et en Suisse par le biais de joint-venture, compte également recruter des profils commerciaux et ingénieurs. 

Fondateur: Pascal Roux

Siège: Rennes

Date de création: 2009

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Les Rennais de Mobility Tech Green lèvent 5 millions d’euros pour développer leur solution d’autopartage
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link