ActualitéAsieBusinessStartup

L’Indien Oyo lève 250 millions de dollars pour ses hôtels bon marché

Le montant

La start-up indienne Oyo, qui a développé un réseau d’hôtels bon marché en Asie, a levé 250 millions de dollars. L’opération a été dirigée par le géant japonais SoftBank via son méga-fonds Vision Fund, dont le premier closing a atteint 93 millions de dollars. Sequoia India, Lightspeed Venture Partners, Greenoaks Capital et Hero Enterprise ont également participé à ce tour de table. Celui-ci porte à 450 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création.

Le marché

Fondée en 2013 par Ritesh Agarwal, Oyo a développé un réseau d’hôtels basé sur la standardisation de la qualité des hôtels abordables à l’échelle de l’Inde et une structure permettant de simplifier les réservations et le service client. Pour cela, la jeune pousse basée à Gurgaon a lancé une application qui permet aux clients de réserver leur hôtel et de gérer leur séjour directement depuis leur smartphone. A ce jour, le réseau d’Oyo s’étend sur 230 villes à travers l’Inde, la Malaisie et le Népal. Rien qu’en Inde, Oyo revendique plus de 70 000 chambres d’hôtel.

Après avoir fait ses armes en Inde, la start-up a fait une première incursion à l’étranger en Malaisie début 2016 avant de se lancer au Népal en avril dernier. Cette expansion vise notamment à résister à la concurrence de Treebo, son principal rival. Ce dernier, qui a levé 34 millions de dollars la semaine passée, revendique plus de 6 000 chambres dans 250 hôtels répartis dans une cinquantaine de villes en Inde.

Les objectifs

Ce nouveau financement doit permettre à Oyo d’accroître sa portée en Inde et d’élargir sa présence à l’étranger. La start-up indienne affirme qu’elle s’emploie à augmenter ses capacités à raison de 10 000 chambres par mois. Elle envisage également de pénétrer davantage de régions rurales en Inde.

Oyo : les données clés

Fondateur : Ritesh Agarwal
Création : 2013
Siège social : Gurgaon (Inde)
Activité : réseau d’hôtels bon marché
Financement : 250 millions de dollars en septembre 2017

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This