ActualitéArts et CultureBusinessTech

Logicworks lève 135 millions de dollars pour financer des rachats dans le cloud

  • En 2012, Logicworks a lancé un outil de cloud automation pour répondre à la montée du cloud et d’Amazon Web Services (AWS).
     
  • Sur le marché du coud automation, Logicworks se positionne face à des acteurs comme HP, Salesforce ou encore ActiveEon.

 

Le montant

La société américaine Logicworks, qui édite une solution de cloud automation centrée sur Amazon Web Services (AWS) (AWS), a bouclé un tour de table de 135 millions de dollars mené par Pamplona Capital. Les investisseurs historiques de l’entreprise ont pris part à cette opération. En 2011, Logicworks avait réalisé une première levée de 7,6 millions de dollars auprès de Seaport Capital.

Le marché

Fondée en 1993 par Carter Burden, la société new-yorkaise fournit des solutions de cloud computing et d’hébergement. En 2012, Logicworks a fait évoluer son offre en lançant un outil de cloud automation pour répondre à la montée du cloud et d’Amazon Web Services (AWS). Désormais, la solution développée par l’entreprise américaine est centrée sur l’offre cloud de la marketplace américaine.

Sur le marché du coud automation, Logicworks se positionne face à des acteurs comme HP, Salesforce ou encore ActiveEon.

Les objectifs de la Start-up

Ce nouvel investissement doit permettre à Logicworks de renforcer le développement de sa plateforme logicielle, ce qui passera par une expansion vers de nouveaux marchés internationaux. La société envisage également de réaliser des «acquisitions stratégiques ciblées» pour développer sa technologie.

Fondateur : Carter Burden

Lancement : 1993

Siège social : New York

Activité : solution de cloud automation

Financement : 135 millions de dollars en décembre 2016

Lire aussi : Cloud : Amazon Web Services (AWS) en passe de franchir les 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires

Bouton retour en haut de la page
Logicworks lève 135 millions de dollars pour financer des rachats dans le cloud
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?