ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Luko, 2 millions d’euros pour réinventer l’assurance habitation

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le montant

La start-up parisienne Luko, qui se revendique comme une néoassurance, a bouclé un tour de table de 2 millions d’euros mené par Xavier Niel (Free, Kima Ventures, Station F…) et Bruno Rousset, président et actionnaire majoritaire de l’assureur lyonnais April. Pierre-Yves Durand, ancien directeur marketing d’Axa, Pierre-Olivier Desaulle, ex-CEO Europe de l’assureur Hiscox, spécialisé dans les patrimoines de valeur (résidences de standing, objets d’art…) et les risques professionnels, Arnaud Le Bihan, fondateur de GEOP Assistance, spécialiste français de la réparation après sinistre, la famille Afflelou ou encore les dirigeants de Leroy Merlin et d’eFounders soutiennent également l’opération.

Le marché

Fondée en 2016 par Raphaël Vullierme et Benoît Bourdel, Luko était au départ une jeune pousse exclusivement positionnée sur le marché de la Smart Home. La première solution de la société, baptisée «Luko Home Guardian», a pris la forme d’un petit boîtier qui se colle sur le compteur électrique pour lire la consommation en temps réel. Reposant sur des algorithmes de machine learning, celui-ci permet de détecter automatiquement tous les appareils électriques de la maison pour savoir quand et comment ils consomment de l’énergie, de manière à améliorer la protection du domicile du client. Ainsi, dès qu’une anomalie est identifiée, lorsque le four est resté allumé par exemple, l’utilisateur est instantanément alerté afin de prévenir les risques domestiques.

A partir de cette solution, la start-up a décidé d’aller plus loin en s’attaquant au secteur de l’assurance habitation. «Le marché de l’assurance habitation, qui pèse 90 milliards d’euros, a très peu évolué ces 40 dernières années», note Pierre-Yves Durand, ancien directeur marketing d’Axa. Pour dépoussiérer ce marché, l’équipe de Luko s’est appuyée sur sa solution initiale, basée sur l’intelligence artificielle et trois boîtiers connectés, qui s’installent en deux minutes dans le foyer, pour analyser vos consommations (électricité, eau, gaz…) et l’activité de votre foyer (température, taux de CO2…) et ainsi prévenir des sinistres, comme des dégâts des eaux, des incendies ou des intrusions. A ce jour, 1 100 foyers ont été équipés en Europe.

A ce dispositif, Luko y a greffé un modèle d’assurance habitation plus simple et transparent pour l’utilisateur. Concrètement, 30% de la cotisation sont prélevés pour couvrir les frais de gestion, tandis que les 70% restants sont placés dans un fonds commun qui permet de dédommager les assurés en cas de sinistre. En fin d’exercice, s’il reste de l’argent non-utilisé, le solde de la cagnotte est reversé à une association choisie par l’assuré. «Au coeur du modèle traditionnel de l’assurance, il y a un conflit d’intérêt. Moins un assureur rembourse ses assurés, plus il y gagne. Le principe de Luko est simple et mise sur le meilleur en chacun d’entre nous pour créer une relation de confiance», explique Raphaël Vullierme, co-fondateur et CEO de Luko. Avec son modèle, la jeune pousse parisienne affirme qu’il suffit de 2 minutes pour assurer un client en ligne et de moins de 2 heures, dans la majorité des cas, pour le rembourser en cas de sinistre.

Les objectifs 

Avec ce tour de table, Luko prévoit d’accélérer son développement en Europe. La start-up souhaite en effet augmenter rapidement le nombre de foyers européens assurés par son dispositif. Désormais accessible pour tous les appartements français, Luko entend proposer son produit d’assurance habitation dans les prochains mois au Royaume-Uni et en Allemagne.

Luko : les données clés

Fondateurs : Raphaël Vullierme et Benoît Bourdel
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : assurance habitation
Financement : 2 millions d’euros en mai 2018

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Luko, 2 millions d’euros pour réinventer l’assurance habitation
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media