Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessIndustrieMarketing & CommunicationRetail & eCommerceStartupStartup du jourTech

[FW Radar] Armis, la startup qui mise sur la géolocalisation, le real time bidding et le machine learning dans les magasins

David Baranes, ex VP Market Development d’AppNexus, leader mondial des technologies de publicité en ligne et Dan Gomplewicz, ex Directeur de la Stratégie et de l’Innovation de E.Leclerc se sont rencontrés il y a quinze ans sur les bancs de nos écoles de commerce / ingénieur. Ils ont fondé ARMIS, la startup qui digitalise les enseignes afin d’augmenter la fréquentation dans les magasins. 

Plus de détails avec Dan Gomplewicz, co-fondateur de ARMIS:

FrenchWeb: À quel besoin répond votre service?

Nous développons une plateforme SaaS capable de transformer les opérations commerciales des enseignes en publicité sur internet, diffusées autour de chacun des magasins de manière optimale grâce au machine learning. Avec ARMIS, les enseignes peuvent augmenter la fréquentation en magasin en engageant le dialogue en ligne auprès de leur clientèle locale. Elles peuvent ainsi rivaliser efficacement avec les géants de l’Internet comme Amazon en faisant levier sur leurs actifs les plus puissants : leurs marques, leurs offres et leurs magasins physiques.

Quelle est votre proposition de valeur?

Notre principale proposition de valeur réside dans notre technologie publicité multilocale qui permet une diffusion publicitaire intelligente partout sur internet et personnalisée au magasin. 
Elle s’appuie sur notre intelligence artificielle – dénommée FLAI (prononce FLY) : Fast Learning Artificial Intelligence – et exploite les techniques de géolocalisation et de programmatique afin de toucher les bons consommateurs au bon moment et sur le bon canal/device selon l’emplacement et les spécificités du magasin en question. Notre solution est deux fois moins chère que le prospectus papier.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nous travaillons avec les acteurs de la grande distribution alimentaire (Carrefour, E.Leclerc, Intermarché…) et de la distribution spécialisée (Norauto, Fnac Darty, Leroy Merlin…). Mais nous visons désormais de nouveaux secteurs tels que la mode, le jouet ou le sport.

Ils recherchent des solutions complémentaires à la diffusion du prospectus (papier ou en ligne) et à s’adresser de façon plus efficace à leur clientèle de proximité. Depuis 3 ans, les retailers réalisent comment les ventes magasins peuvent être soutenues par le digital, notamment quand 90% des ventes du marché est toujours réalisée en magasin. Les magasins sont l’actif stratégique que les pure-players auront du mal à égaler. En cela, le digital doit devenir une arme pour chaque magasin d’une enseigne physique et c’est ce en quoi nous les accompagnons.

Nous travaillons avec eux dans le cadre de campagnes promotionnelles spécifiques et ponctuelles ou dans un cadre élargi de promotion du magasin à l’année, selon des temps forts.

Quel est votre plan de développement?

Nous travaillons actuellement au développement d’une plateforme SaaS qui permettra à nos clients et leurs partenaires une intégration optimisée de notre technologie dans leur processus de marketing opérationnel. Mais aussi une plus grande autonomie et un plus fort degré de personnalisation dans l’activation de campagnes de publicité multilocale.

Depuis le lancement en 2016, notre croissance est soutenue. Nous collaborons avec des grands noms de la grande distribution et de la distribution spécialisée qui ont été convaincus par l’apport de notre solution. Notre croissance s’illustre également en interne puisque nous avons doublé notre équipe en 2017 (23 collaborateurs aujourd’hui) et envisageons une croissance similaire en 2018 pour atteindre 50 personnes

En effet, nous nous concentrons à la fois sur la consolidation de notre leadership sur le marché français et commençons déjà à accompagner nos clients à l’international en Belgique, Espagne, Luxembourg, Portugal… Notre objectif est un déploiement vers Etats-Unis.

Quels sont vos enjeux?

     – marché :

x Digitalisation du marché du catalogue papier

x Déploiement de solution de trade marketing en direct avec les industriels

     – RH :

x Passage de 30 à 50 personnes d’ici 12 mois

x Développement des équipes technologiques et commerciales

Qui sont vos concurrents?

Nous sommes la solution web to store du marché qui permet le passage de la communication de masse à la communication de masse semi-personnalisée (c’est à dire autour du magasin). Notre position unique est de jouer la complémentarité des plateformes publicitaires (google/facebook/bannières) en les optimisant d’un point de vue local, sur tous les devices.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire?

Zuckerberg : capacité unique de changer le quotidien des gens, en les aidant d’un point de vue local à tisser les liens et développer les communautés.

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi :

  • Spotify : écouter ma playlist personnalisée chaque semaine
  • Moovit : me déplacer d’un point A à un point B de la façon la plus efficace
  • Virtuo : réserver une voiture en 1 clic pour aller voir mes clients retailers.
  • Lydia : payer chez les commerçants de façon immédiate car j’oublie toujours mes cartes bleues.
  • Le logiciel ARMIS : consulter les performances de mes campagnes digitales en magasin et au national

Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi :

  • Vivatech : palper l’étendu de l’écosystème.
  • 1to1 Monaco : rencontre avec nos clients dans un moment privilégié
  • Le Hub Forum : l’univers des média, les évolutions,
  • LSA retail Tech : la tech appliquée au retail
  • NRF : le passage vers les USA

Une start-up à nous faire découvrir ?

  • Visualbot : technologie de chatbot, agents conversationnels. (désolé c’est du B to B)

Les données clés:

  • Fondateurs : David Baranes, Dan Gomplewicz
  • Date de création : Juin 2016 : création juridique – en amont test pendant 1 an dès Oct 2015 dans 30 magasins leclerc
  • Levée de fonds :  Nous avons bénéficié du soutien du fonds Iris Capital et de plusieurs business angels basés à Paris, Londres et New-York, pour réaliser notre première levée de fonds d’1 million d’euros en janvier 2017. Puis nous avons réalisé une seconde levée de 6 millions d’euros en Série A en mars 2018 avec Elaia Partners, Iris Capital et nos investisseurs historiques (family office Sonorfi, Brian O’Kelley (Cofondateur & CEO d’AppNexus), Michael Rubenstein (Président d’AppNexus) et Philippe Finkelstein (Cofondateur d’Altavia)
Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This