ActualitéBusinessCorrespondants

[Made in Bretagne] Déjà 17 startups Bretonnes « Pass FrenchTech » depuis leur création

Par Sébastien Le Corfec, correspondant FrenchWeb

La Bretagne était bien représentée à l’Elysée lors de la remise des Pass French Tech 2017 /2018.

C’est dans les jardins de l’Elysée que nos scale up bretonnes ont reçu leur diplôme des mains de Mounir Mahjoubi, Ministre en charge du numérique.

« La particularité du label Pass French Tech est très exigeant. Il faut observer l’évolution du chiffre d’affaire des 3 dernières années et repérer les taux de croissances supérieurs à 80% » comme nous explique le pôle Images & Réseaux, opérateur du PASS Frenchtech inter-régional Bretagne et Pays de la Loire.

Focus sur quelques unes des pépites de la dernière promotion

Advalo (Rennes) 

Alors qu’elle vient encore de doubler son chiffre d’affaires et qu’elle est passée de 14 à 30 salariés en un an, Advalo se positionne dans le sillage de Klaxoon, le symbole de l’hypercroissance à Rennes. La solution d’Advalo permet la création de trafic en points de vente par l’activation de tous les canaux digitaux possibles. Sa capacité à réconcilier données CRM et données digitales, ses deux modèles d’IA (automobile et retail) et sa plateforme de gestion de campagne ont séduit But, Skoda ou encore Grain de Malice. Olivier Marc et David Le Douarin envisagent donc le futur avec ambition et lorgnent déjà vers l’international.  L’accélérateur et fonds d’investissement West Web Valley est notamment à leur côté depuis l’année dernière.

Energiency (Rennes) 

Des usines de Nissan en Espagne à celle du pâté Hénaff à Pouldreuzic (29), la solution d’optimisation des flux industriels (énergie, vapeur, eau, gaz, consommables) d’Energiency commence à se faire une place chez les plus grands mondiaux. Arcelor rejoint également Solvay dans les clients historiques de la startup d’Arnaud Legrand. Dans un secteur industriel qui reste bien souvent à évangeliser sur les sujets de data et d’optimisation, la mission pleine de sens d’Energiency attire les talents bretons. La West Web Valley a également investit dans la startup rennaise au côté d’ISAI.

CHR Numérique (Brest) 

Plus connu sous le nom de ePack Hygiene, la startup Brestoise CHR Numérique s’est forgé en quelques années, un statut de référent de la traçabilité et de l’autocontrôle sur tablette tactile. Créée fin 2012, CHR Numérique n’en finit pas d’accélérer : elle emploie déjà plus de 70 personnes, et va procéder à une vingtaine de recrutements cette année.

La société qui a défriché le terrain, a surtout permis aussi aux restaurateurs de passer à l’ère de la digitalisation pour répondre à leurs obligations sanitaires.

Famileo (Saint-Malo) 

Cette jeune pousse malouine qui a vu le jour en 2015 atteint aujourd’hui de jolies performances : un chiffre d’affaire doublé cette dernière année, plus de 10 000 familles et pas loin de 900 maisons de retraites utilisant son outil de communication intergénérationnel. Car oui, l’objectif de Famileo est de permettre de conserver le lien avec nos grands-parents, et ça fonctionne ! Cette gazette nouvelle génération a permis de distribuer 3 millions de messages à 23 000 grands-parents ravis de cette technologie qui, pour une fois, les comprend.

Iadvize (Nantes) 

Iadvize fait partie des 10 plus grosses levées de fonds françaises en 2017 avec 32M €, elle se place comme le leader européen de l’engagement en ligne. Avec une clientèle de 600 entreprises dans 60 pays, cette startup nantaise fondée en 2010 n’a pas froid aux yeux et se développe aux Etats-Unis. Ça n’est plus une pépite mais une mine d’or !

Pour postuler, rien de plus simple, c’est l’excellente équipe du pôle Images & Réseaux qui centralise les dossiers :  https://www.images-et-reseaux.com/criteres-deligibilite-pass-french-tech/

A noter que le jour de la cérémonie des Pass FrenchTech, l’équipe des Brestois de Captain Vet (https://www.captainvet.com/) était reçue par Mounir Mahjoubi à son bureau.

Ils ont en effet remporté la 1er coupe de France de la Frenchtech. Cela faisait parti des récompenses en plus du voyage dans la Silicon Valley qui aura lieu en novembre. Cette finale s’était déroulée en juillet dernier lors du West Web Festival qui mêle web, Business et musique (durant le célèbre festival des vieilles Charrues) www.west-web-festival.fr

Le correspondant:

Sébastien Le CorfecSébastien Le Corfec est Web entrepreneur. Il est l’un des organisateurs du West Web Festival durant les Vieilles Charrues, et co-fondateur de l’accélérateur de start-up West Web Valley.

Tags

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This