A la uneDistributionParisStartup Channel

Menlook veut se tailler un costume à taille européenne

Entre les comparateurs de prix et la multiplication des sites d’e-commerce, le marché de la vente de vêtements en ligne est devenu ultra-concurrentiel. Partant de ce constat, Menlook a décidé, dès sa création en 2010, de se tailler un costume à dimension européenne. Deux ans après avoir acquis le site britannique Oki-Ni, la start-up vient de mettre la main l’Allemand Frontline Shop. Une opération qui fait suite à une levée de fonds de 23 millions d’euros en novembre. Pour compléter le tout, plusieurs déclinaisons italienne, espagnole, hollandaise, allemande, américaine et singapourienne ont également été lancées. Avec ses sites, Menlook revendique 3,7 millions de visiteurs uniques par mois.

Une stratégie qui offre plusieurs avantages : atteindre des économies d’échelles pour contenir les coûts, peser auprès des fournisseurs, mais aussi se décloisonner d’un marché de niche, soit la mode pour homme, sur le segment moyen à haut de gamme, dans le cas de Menlook. «Nous sommes très focalisés sur notre cœur de cible et nous vendons des marques qui sont connues à l’étranger, il est important d’aller chercher du volume», explique à Frenchweb Marc Ménasé, le fondateur. De quoi peser toujours plus face à des concurrents directs ou indirects comme Zalando.

Aujourd’hui, les ventes réalisées à l’international représentent 70% du chiffre d’affaires de la société. Pour se développer, Menlook a lancé récemment sa marketplace afin de compléter son catalogue, notamment au niveau local. Et pour se différencier sur l’ «expérience utilisateur», l’e-marchand va bientôt proposer une offre de «personnal shopper». A partir des données recueillies auprès des consommateurs, des professionnels pourront accompagner les clients tout au long de leur parcours d’achat pour leur faire des recommandations. Plus de détails avec Marc Ménasé, le fondateur de Menlook.

[tabs]

[tab title= »Menlook: les données clés »]

Fondateur : Marc Ménasé

Création : 2010

Marché : e-commerce

Financement : 23 millions d’euros levés en novembre 2013

Concurrents : Zalando, Sarenza…

[/tab]

[/tabs]

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This