Actualité

Des entreprises demandent plus de fermeté à la Commission européenne contre Google

« Le comportement passé de Google fait qu’il est difficile de croire qu’il puisse proposer des remèdes efficaces sans faire l’objet d’une procédure d’accusation officielle ».

UE vs Google

Dans une lettre adressée à Joaquin Almunia, commissaire en charge de la concurrence, onze sociétés interpellent la Commission européenne pour réclamer plus de fermeté, alors que des négociations ont été ouvertes avec le géant américain suspecté de pratiques anti-concurrentielles.

Accusé de favoriser ses services dans les résultats de son moteur de recherche et d’imposer des restrictions aux annonceurs partenaires, Google a remis en janvier des propositions au bureau de Joaquin Almunia afin de mettre fin à l’enquête ouverte il y a deux ans. Ces propositions comprendraient par exemple la différentiation des services Google de ceux de ses concurrents dans les résultats de son moteur de recherche.La firme de Mountain View espère ainsi éviter une amende pouvant aller jusqu’à 10% de son CA annuel.

Une conclusion que veulent éviter les entreprises à l’origine du courrier, parmi lesquelles le comparateur de prix britannique Foundem ou les voyagistes en ligne Expedia et Tripadvisor.

De son côté, Antoine Colombani, porte-parole de Joaquin Almunia, a réagi en évoquant l’intérêt d’un accord à l’amiable: « Nous espérons parvenir à une telle issue, car ce serait un moyen plus rapide de régler les problèmes de concurrence que nous avons identifiés », a-t-il dit.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. et voilà que Microsoft se donne pour mission d’enfoncer Google, c’est vrai qu’il y a de quoi mais de là à trahir le cercle des monopoliseurs! la concurrence fait la loi on dirait

Bouton retour en haut de la page
Des entreprises demandent plus de fermeté à la Commission européenne contre Google
[Livre Blanc] Le guide complet du CRM
Ekimetrics lève 24 millions d’euros auprès de Tikehau Capital et Bpifrance
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital