ActualitéBusinessHealthcare

Microsoft s’allie à Axa pour créer une plateforme d’e-santé

AFP

L’assureur Axa et le géant de l’informatique Microsoft ont annoncé mercredi une collaboration pour créer « une plateforme numérique de soins de santé ». Celle-ci doit donner accès à « un écosystème de services de santé ouvert à tous » avec par exemple un outil d’auto-évaluation et de prévention, une conciergerie médicale, une interface de consultation à distance, des services de soins à domicile ou un annuaire de professionnels de santé.

« En outre, la plateforme permettra de décloisonner les services de santé afin d’améliorer la recherche, les traitements et la prévention des maladies », détaille Axa dans son communiqué. Un programme pilote comprenant certaines des fonctionnalités annoncées a déjà été lancé fin 2020 et est actuellement disponible en Allemagne et en Italie, avant d’être déployé d’ici à 2022 au Royaume-Uni, en Belgique, en Espagne et en Suisse. Il pourra ensuite être étendu à d’autres pays.

« À long terme, la plateforme permettra l’intégration de services tiers, avec l’ambition de créer un service ouvert et global pour les fournisseurs de soins de santé et les patients, qu’ils soient ou non clients d’Axa », souligne l’assureur. Selon le communiqué, la plateforme utilisera les technologies Microsoft Cloud for Healthcare, et devra garantir la protection de la vie privée des utilisateurs.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
axa
Microsoft s’allie à Axa pour créer une plateforme d’e-santé
Paiement fractionné: la Banque Postale s’allie à la FinTech Alma
La startup de Jessica Alba Honest Company lève 413 millions de dollars lors de son IPO
La Cnil clôture les mises en demeure d’Engie et EDF sur les données collectées par les compteurs Linky
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros
Microsoft Viva : une révolution sur le marché?
Facebook: 3 questions sur la suspension de Donald Trump