ActualitéEuropeMediaParisTech

Molotov passe à la vitesse supérieure en signant avec Samsung et LG

Molotov passe désormais à la vitesse supérieure. Le service français de télévision à la demande vient de signer un partenariat stratégique avec Samsung. Le géant sud-coréen de l'électronique pré-installera Molotov sur ses téléphones, tablettes et télévisions, rapporte Bloomberg. De quoi booster l'adoption de ce service auprès du grand public. Mais la start-up française va également plus loin avec un autre accord signé avec LG Electronics, qui lui aussi ajoutera le service à ses télévisions connectées à Internet.

lg-tv-biaisDélinéariser les programmes

«L’objectif est commun : offrir aux téléspectateurs le meilleur de l’offre télévisuelle via une interface inédite, riche et intuitive (…). LG et Molotov font entrer conjointement la télévision connectée dans une nouvelle ère», déclare Stéphane Curtelin directeur marketing de LG France. «Notre partenariat avec LG représente un pas important pour Molotov. Notre but est de revigorer l’expérience du téléspectateur, par le biais d’une meilleure utilisation de la technologie moderne», ajoute Jean-David Blanc, l'un des cofondateurs.

Pour rappel, Molotov est une plateforme qui se positionne sur le marché dit de l’OTT (over-the-top content), en proposant d'adapter la télévision aux nouveaux modes de consommation. Elle propose ainsi de regarder les programmes télévisés en direct ou en rattrapage, et sur l'appareil de son choix (télévision, ordinateur, mobile…). Les utilisateurs peuvent également bookmarker des programmes à l'avance (ceux-ci son alors enregistrés dans un espace personnel) et recevoir des notifications.

«Nous allons capitaliser sur les nouvelles technologies – sociales, télévisions connectées, applications mobiles – pour moderniser l’accès et l’usage de la télévision et donner aux utilisateurs une raison supplémentaire d’apprécier l’expérience et les contenus qu’elle propose», déclarait en novembre Jean-David Blanc.

Une prochaine grande levée de fonds ?

Pour s'y retrouver, Molotov a cassé la traditionnelle présentation de la grille des programmes pour s'inspirer des plateformes comme Netflix, qui affiche chaque contenu avec des vignettes. Un moteur de recherche est également disponible ainsi que des fonctions pour intégrer les réactions sur les réseaux sociaux lors de la diffusion d'un programme. Au final, plusieurs milliers d'utilisateurs se sont inscrits pour expérimenter Molotov en version bêta.

A l'origine du projet, on retrouve des vétérans de la télévision : Jean-David Blanc (Allociné), Pierre Lescure (ancien fondateur de Canal+) Jean-Marc Denoual (TF1) et Kevin Kuipers (AlloCiné, SensCritique, GameKult). La société, qui a présenté son projet devant le Conseil supérieur de l’audiovisuel le 4 novembre dernier, a déjà signé des accords avec 80 chaînes de télévision. D'autres devraient prochainement la rejoindre. Pour financer son développement, Molotov chercherait à lever 108 millions de dollars, selon l'agence américaine.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Molotov passe à la vitesse supérieure en signant avec Samsung et LG
Veepee s’offre la startup Scalia pour unifier ses données produits
[Webinar] E-commerce: les bonnes pratiques pour réussir son Black Friday
Pour faire face à Netflix, Apple explose son budget de production de contenus
Facebook/Google
Google et Facebook dominent toujours plus le marché français de la pub en ligne
Mary Meeker mène un tour de table de 85 millions de dollars dans la licorne australienne Canva
Netflix dépasse les 158 millions d’abonnés dans le monde
Copy link