/ InsidersActualitéComDistributionFoodTechHealthcareTransport

[INSIDERS] E-commerce alimentaire: qui propose la meilleure expérience client?

E-commerce alimentaire : qui propose la meilleure expérience client ?

graphLe cabinet Kurt Salmon & Uptilab a analysé les parcours d'achat des sites Internet de 23 enseignes de distribution alimentaire, de Carrefour Drive aux surgelés Picard. Cdiscount arrive en première position, suivi de Chronodrive (filiale d'Auchan) et d'E. Leclerc qui ferme le podium. «Ces enseignes sont particulièrement performantes sur l’accessibilité de leur offre : organisation pertinente et efficace des rayons, nombres de filtres, … et sur la rapidité des parcours d’achat proposés», souligne l'étude. Auchan Direct et Auchan Drive occupent respectivement les 4e et 5e places.

Kurt Salmon & Uptilab précise que l'un des enjeux pour les sites de distribution alimentaire est la diminution du temps de constitution du panier. «Seulement 60% des sites ont une barre de recherche dynamique avec une liste pré-remplie. Cette fonctionnalité semble fortement impacter l’expérience client : temps de constitution d’un panier avec barre de recherche 8,5 minutes vs 13,5 minutes sans».

Parmi les autres critères importants, la disponibilité des livraison selon le code postal, ou encore les applications mobiles.

 

Antidox débarque à Londres

antidoxeAntidox, une agence de conseil en stratégie de communication, vient d'ouvrir un pole dédié aux start-up et à la transformation numérique des PME, ETI et des grands comptes. « Les associés et les consultants d’Antidox accompagnent de nombreuses start-ups au jour le jour, comme communicants, growth hackers, media trainers ou lobbyistes, mais aussi comme business angels, co-dirigeants ou collaborateurs. L’objectif est de faire converger ces différentes compétences pour bâtir une approche structurée assez unique dans le champ des innovations, au service des start-up comme des clients corporate», déclare Xavier Desmaison, président d’Antidox.

Déjà présente à Paris, New York et San Francisco, l'agence a choisi Londres pour ce nouveau pôle qui sera piloté par Florence Naillat, directrice associée d’Antidox et directrice générale de la filiale britannique.

 

My Hospi Friends récompensée à l'Assemblée nationale

La start-up My Hospi Friends, que Frenchweb vous présentait mardi, a reçu hier soir, à l’Assemblée nationale, une des «Victoires des Acteurs Publics»  au côté de l'Hôpital Foch de Suresnes. Décerné par le site «Acteurs publics», ce prix récompense les «meilleures initiatives en matière de modernisation de l'action publique».

Fondée par Laurence Megard et Julien Artu, My Hospi Friends développe un réseau social à destination des personnes hospitalisées pour de longues durées, afin de les aider à sortir de l'isolement. Elle développe également une plateforme de services (VoD, musique…) pour la durée de leur séjour.

Revoir l'interview de Julien Artu, cofondateur de My Hospi Friends, publiée ce mois-ci sur Frenchweb :

 

Moovit en bus avec Air France

Moovit, souvent qualifiée de «Waze des transports en commu», vient de signer un partenariat avec Air France. Désormais, les navettes à destination et aux départs des aéroports d'Orly et de Roissy-Charles de Gaulle gérées par Keolis (qui acinvesti dans la start-up cette année) et la compagnie Air France seront proposées dans l'application qui suggère à ses utilisateurs le trajet le plus rapide en transport en commun.

«Cette application, dont l'utilisation ne cesse de se développer en France et dans le monde, constitue un gain de visibilité important notamment à l'égard de la clientèle internationale», déclare Emmanuel Genlot, directeur des Cars Air France.

A lire également : Moovit, le Waze des transports publics, lève 50 millions de dollars, Keolis (SNCF) et Bernard Arnault au capital

 

Le chiffre : 80% des Français convaincus par l’économie collaborative, mais…

AirbnbL'économie dite «collaborative» convainc-t-elle les Français? Oui, selon un sondage réalisé par Odoxa pour le Syntec Numérique, selon lequel 82% des personnes interrogées en ont une opinion positive. «Ce bouleversement de l’économie a été permis par le numérique qui facilite la mise en relation entre les acteurs économiques – professionnels ou particuliers – et leur constante évaluation. La compétitivité des prix et la qualité des services qui en résultent entraînent des taux de satisfaction élevés qui amplifient constamment son adoption», précise Muriel Barnéoud, présidente du collège éditeurs de Syntec Numérique.

Mais tout n'est pas dans le vert puisque 64% des Français pensent que l'économie collaborative présente des risques d'arnaques. 

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This