ActualitéAsieAsieBusinessFinTech

Money Forward lève 11 millions de dollars pour démocratiser la FinTech au Japon

  • Ce tour de table porte à 41,9 millions de dollars le montant total investi dans la société japonaise depuis sa création.
     
  • Money Forward est utilisé par quatre millions de personnes et plus de 500 000 entreprises au Japon.
     
  • Selon Naoya Kanesaka, CFO chez Money Forward, seulement 30% des Japonais utilisent des solutions FinTech.

 

Le montant

La start-up japonaise Money Forward, spécialisée dans le suivi des budgets en ligne pour les particuliers, vient de boucler un tour de table de 11 millions de dollars en série D mené par Mizuho Capital et Isetan Mitsukoshi Holdings. Pour réaliser cette opération, la FinTech a également bénéficié de l’apport d’autres partenaires et de banques locales, à l’image de Fenox Venture Capital, Toho Bank, North Pacific Bank, Gunma Bank, Fukui Bank et Shiga Bank.

Ce tour de table porte à 41,9 millions de dollars le montant total investi dans la société japonaise depuis sa création. En octobre 2015, la FinTech avait levé 13,3 millions de dollars en série C.

Le marché

Fondée en 2012 par Yosuke Tsuji, Money Forward propose une solution permettant aux particuliers de gérer leurs dépenses quotidiennes. Outre ce service de comptabilité, les utilisateurs peuvent également centraliser leurs fiches de paie, recevoir des paiements, réaliser des rapports de dépenses, envoyer des factures ou encore faire des projections financières. Actuellement, les services de Money Forward sont utilisés par quatre millions de personnes et plus de 500 000 entreprises au Japon, selon la FinTech basée à Tokyo.

Sur le marché de la FinTech, plusieurs services similaires ont émergé au Japon au cours de ces dernières années. Ainsi, Moneytree, Zaim ou encore Freee se sont positionnés sur ce segment d’activité sur l’archipel nippon.

Les objectifs

Avec ce nouvel investissement, Money Forward prévoit d’accélérer sa stratégie d’expansion de la FinTech sur le territoire japonais. Dans ce cadre, la start-up va se rapprocher des banques locales pour toucher les petites entreprises qui ne sont pas friandes des services bancaires en ligne. Selon Naoya Kanesaka, CFO chez Money Forward, seulement 30% des Japonais utilisent des solutions FinTech.

[tabs]

[tab title= « Money Forward : les données clés »]

Fondateur : Yosuke Tsuji

Création : 2012

Siège social : Tokyo

Activité : comptabilité personnelle en ligne pour les particuliers

Financement : 11 millions de dollars en octobre 2016

[/tab]

[/tabs]

Tags
atelier-platform

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This