A la uneBusinessEuropeHR TechManagement

Monster mise sur le mobile pour toucher les Millennials

A l’été 2016, le Néerlandais Randstad, spécialiste du travail temporaire, mettait la main sur Monster pour 387 millions d’euros. Cette opération marquait ainsi la fin d’une ère pour l’ancien numéro un mondial du recrutement en ligne. Alors que le chiffre d’affaires du jobboard américain s’élevait à 1,04 milliard de dollars en 2011, les revenus de Monster se sont effondrés pour tomber à 666,9 millions de dollars en 2015.

Désormais dans le giron de Randstad, Monster entend se relancer pour affronter une concurrence qui s’est densifiée au cours de ces dernières années. Outre Indeed, LinkedIn et Glassdoor qui avaient bousculé le géant américain, Monster doit désormais faire face à de nouveaux acteurs, à l’image de l’Irlandais Jobbio ou de l’Espagnol Jobandtalent.

1,7 million de visiteurs uniques par mois en France 

Pour rester dans la course, Monster propose notamment à ses utilisateurs de publier leurs annonces sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat…) et noue des partenariats avec des sites affinitaires pour diffuser les annonces sur des sites de niche. Le jobboard américain mise également sur le marketing programmatique pour améliorer sa plateforme de recrutement. En France, Monster revendique 1,7 million de visiteurs uniques par mois. 

Le géant américain souhaite aussi s’appuyer sur des start-up pour cibler les candidats qui postulent sur mobile. «Nous avons une forte pénétration sur les plus de 30 ans, mais nous voulons mieux nous positionner sur les Millennials avec le mobile», explique Gilles Cavallari, président de Monster France. Pour cela, le jobboard pourra compter sur Randstad, qui a notamment conclu un partenariat avec l’Espagnol CornerJob en avril dernier afin de lancer un service permettant de fluidifier la mise en relation entre les TPE-PME et les candidats.

Fondateur : Jeff Taylor

Date de création : 1994

Siège : New York

Activité : plateforme de recrutement en ligne

Effectifs : 120 employés en France

Lire aussi :

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Monster mise sur le mobile pour toucher les Millennials
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial
Salesforce pourrait bientôt racheter la messagerie d’entreprise Slack
Powerup
CleanTech: PowerUp lève 5 millions d’euros auprès d’EDF et Supernova Invest
Nodalview lève 4,1 millions d’euros pour profiter de la digitalisation forcée du secteur immobilier
Cumul.io lève 3,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital, LRM et SmartFin
Facebook
États-Unis: après les élections, Facebook reste confronté à la désinformation à grande échelle