A la uneActualitéArts et CulturesEuropeEvents Channel

Moodelizer adapte la musique aux émotions suscitées par un film

A l'occasion du Midem de Cannes, Frenchweb propose une série d'entreprises prometteuses dans le secteur de la musique. Elles réinventent les usages dans la consommation des contenus musicaux. (4/5)
 

 

Pour introduire ce podcast, Carl-Michael Herlöfsson, a choisi «un morceau épique, un nouveau format de son, et un moyen d'ajuster les variations et les arrangements de chaque instrument, même après l'enregistrement», explique le CEO de Moodelizer. Créée en 2012 à Stockholm, le logiciel de la start-up est capable d'adapter chaque mesure d'une musique à l'humeur (le mood) d'une scène de film. «Nos algorithmes nous permettent de séparer le son de chaque instrument. Aujourd'hui la musique que nous écoutons est statique, rythmée seulement par le tempo», détaille le Suédois qui est entrepreneur, mais aussi musicien, compositeur et ingénieur du son.

Côté financement, Moodelizer a réalisé deux tours de table auprès d'investisseurs privés (2,4 millions d'euros). Développée sur un modèle B2B et de souscription (89 euros par mois), elle vise le marché des producteurs de film, des maisons de production et des agences publicitaires. Elle promet de faire gagner 80% du temps aux ingénieurs du son et aux directeurs artistiques qui travaillent en studio traditionnel. 40 compositions musicales réalisées par Moodlizer sont également disponibles dans un catalogue. 

La société emploie aujourd'hui cinq salariés et elle compte aussi dix programmers et consultants extérieurs. La start-up, qui est partie à Hollywood pour vendre sa solution auprès de Nicolas Cage, notamment, travaille aujourd'hui sur le lancement d'une solution en B2C.

[tabs][tab title= »Interview de Carl-Michael Herlöfsson, CEO de Moodelizer »]

Carl-Michael Herlöfsson PhotoLE PODCAST : Avec Carl-Michael Herlöfsson de Moodelizer​

 

 

[sc_embed_player_template1 fileurl= »http://www.frenchweb.fr/wp-content/uploads/2016/05/D.mp3″]

[/tab][/tabs]

Dans la même série: Barry Palmer, cofondateur de Kombie.

Lire aussi: SoundGrabber, le Tinder français de la musique, en compétition au Midem de Cannes

Les algorithmes de Mimi Hearing veulent faire du bien aux oreilles
 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This