Actualité

[Mouvement] Guillaume Limare, de Webedia : « j’ai hérité de la culture japonaise lors de mes études »

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Il vient d’être nommé directeur à l’international du groupe Webedia suite au rachat d’Allociné en 2013

« La culture japonaise est l’un de mes hobbies. Je l’ai hérité de mon parcours à l’Essec où j’ai été amené à travailler à IBM Japon en tant que Consultant junior en 2005 » déclare Guillaume qui vient tout juste de prendre ses fonctions au sein du groupe Webedia en tant directeur de l’international à l’âge de 31 ans. « Beaucoup de trentenaires ont d’ailleurs baigné dans la culture japonaise dans leur adolescence ». Une expérience qui lui servira car, si ce n’est pas vraiment le pays du Soleil-Levant qui intéresse aujourd’hui la société éditrice des sites spécialisés, c’est bien l’exportation de son modèle hors des frontières hexagonales et européennes qui justifie sa prise de fonction.

guillaume-limare-jpg

« Mon objectif sera de développer les actifs de Webedia à l’étranger, qui sont aujourd’hui essentiellement localisés au Brésil, en Allemagne, en Espagne et en Turquie. Mais à moyen-terme, des objectifs ont été fixés sur le Moyen-Orient et l’Amérique Latine » déclare  celui qui voyage tout le temps et ne peut plus se passer de son abonnement Spotify. Diplômé de l’Essec après une classe préparatoire, Guillaume a rapidement eu la fibre entrepreneuriale. Dès la fin de ses études, il fonde moncv.com, un service pour éditer des curriculum vitae en ligne, qui atteindra l’équilibre financier grâce à un modèle freemium. Il poursuivra chez CareerBuilder.com dès 2009 à la tête du marketing pour six sites différents.

« Je suis rentré chez Allociné en 2010 au poste de directeur marketing international afin de faire grossir l’audience des déclinaisons à l’étranger. Avec le rachat par Webedia [survenu en 2013] et la réorganisation interne, ils m’ont proposé ce poste après quelques mois ». Webedia a donc joué la carte de la sécurité en nommant quelqu’un qui avait déjà fait ses preuves en interne.

En France, le « spécialiste de l’édition thématique », tel qu’il se présente, revendique 11,3 millions de visiteurs uniques par mois pour un taux de couverture des internautes de 24,5%. Sous une ombrelle commune, la société regroupe un ensemble de sites connus tels que PureMédia, PurePeople, PureSaveurs, PureLoisir… Il a récemment acquis différentes publications thématiques en ligne comme le guide culturel Exponaute, le culinaire 750g ou le féminin Confidentielles.com.

Pour parvenir à remplir sa mission à l’étranger, le groupe pourra lancer ses propres sites d’informations ou procéder à des opérations d’acquisitions externes, c’est à dire racheter des acteurs déjà existants. « Cela dépendra des opportunités, il n’y a pas de contrainte de temps particulières ». « Pure People Brésil reprend le même modèle de site, mais les contenus sont totalement localisés. Les rédacteurs sont présents au Brésil, chaque pays à une antenne sur place, même si les rédactions de chaque pays s’échangent les informations entre elles ». Il faudra donc beaucoup voyager même si, pour le sport, c’est en France qu’il poursuivra la pratique du sport. Dur de trouver l’équivalent des Alpes. Surtout lorsqu’on est fan de ski.

Age : 31 ans

Application du moment : Spotify, car je voyage beaucoup.

Groupe favoris : Arcade Fire en ce moment

Film culte : Blade Runner

4 commentaires

Bouton retour en haut de la page
[Mouvement] Guillaume Limare, de Webedia : « j’ai hérité de la culture japonaise lors de mes études »
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
Mathieu Escarpit, directeur marketing de Cofidis France : « Le crédit est une solution utile pour financer la transition écologique »
Qonto se renforce en Allemagne avec le rachat de son concurrent Penta
[Silicon Carne] Retour sur la NFT NYC, le « SXSW du monde Web3 »
Levées de fonds : les startups françaises gardent le cap malgré la crise

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media