ActualitéManagement

[Mouvement] Laurent Malek : de Marketing Manager Europe chez Philip Morris à CBO chez lekiosk

Sponsor-Urban-Linker

Laurent Malek, 50 ans, est nommé Chief Business Officer de lekiosk, spécialiste des kiosques numériques en France. Sous la houlette d’Ari Assuied, il aura notamment en charge le développement de la marque lekiosk à travers l’ensemble de l’Europe. Portrait.

photo« J’ai souvent été plongé dans l’univers des médias, notamment lors du lancement de Disney Chanel en France. De part cette expérience, j’ai suivi de très près la naissance des différents bouquets numériques. » C’est par ce spectre, en particulier, que Laurent Malek s’intéresse plus particulièrement au digital.

Sa valeur ajoutée réside toutefois davantage dans sa solide expérience internationale et dans son expertise liée au lancement de marques grand public. En effet, diplômé de l’Université de Boston et du MIT Sloan School of Management, Laurent Malek débute sa carrière en 1989 au sein du Groupe Philip Morris à New-York, où il a notamment assuré le lancement de Marlboro Classics en Europe en tant qu’Area Marketing Director. En 1996, il rejoint le Groupe Disney en tant que Directeur Markerting où il supervise le lancement de Disney Channel en France. De 2000 à 2005, Laurent occupe ensuite le poste de Directeur Général de Walt Disney Television Italie.

« Désormais, ma mission est de porter lekiosk au statut de leader en Europe »

Son arrivée chez lekiosk ne constitue pas, néanmoins, sa première expérience « start-up ». « Je suis tombé dans cet univers en 2005 lorsque j’ai rejoint les équipes en Italie de la jeune pousse Digital Bros, qui était spécialisée dans les jeux vidéos en ligne ». Par la suite, Laurent Malek se spécialise dans l’accompagnement de startups françaises sur le marché italien.

C’est dans le cadre de cette activité, qu’il rencontre les fondateurs de lekiosk: « Nathaniel Philippe cherchait une personne pour développer l’activité de lekisok en Italie et m’a contacté sur LinkedIn. Nous nous sommes rapidement aperçus que nous avions de nombreux contacts en commun sur Paris et le courant est très bien passé ».

Laurent Malek occupe donc, dans un premier temps, dès novembre 2011 le poste de Country Manager en Italie pour Lekiosque.fr avant d’être nommé, il y a un mois, Chief Business Officer de la start-up renommée entre temps lekiosk.com. « Désormais, ma mission est de porter lekiosk au statut de leader en Europe. Une fois le marché européen bien maitrisé nous envisagerons une expansion outre-Atlnatique », assure-t-il.

  • Age : 50 ans
  • Une région d’origine ?  « Je suis né à Paris puis suis parti dès mes 18 ans aux Etats-Unis. »
  • Une passion ?  « J’adore voyager. J’ai vécu 15 ans aux Etats-Unis, 13 ans en Italie, 5 ans en Suisse et 1 an à Londres. Cela me permet d’avoir une certaine ouverture d’esprit. »
  • Une musique en particulier ? « Depuis que j’ai rejoint les équipes de Lekiosk, dont les fondateurs sont beaucoup plus jeunes que moi, je découvre certains tubes ! »
  • Un proverbe, une devise ? « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson ! »
  • Un autre métier ? « Je m’étais imaginé faire un métier très humain, et notamment pédiatre. Cela n’a pas du tout été le cas finalement mais ma fille se dirige peut-être vers cette voie »

Sponsor-Urban-Linker

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Mouvement] Laurent Malek : de Marketing Manager Europe chez Philip Morris à CBO chez lekiosk
Cumul.io lève 3,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital, LRM et SmartFin
Facebook
États-Unis: après les élections, Facebook reste confronté à la désinformation à grande échelle
Données: comment l’UE veut faire de l’Europe un centre d’innovation rivalisant avec les États-Unis et la Chine
Face à la contrefaçon, Amazon lance son programme IP Accelerator pour les PME européennes
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB