ActualitéBusiness

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Niel essaie de d’acheter Orange en Suisse, 20 milliards pour acheter Yahoo!, Ballmer contre Android, encore des ennuis pour BlackBerry, 20 milliards pour acheter Yahoo!, attention aux Patents trolls.

Xavier Niel prêt à racheter Orange Suisse

« Xavier Niel a fait son entrée dans les enchères pour le rachat des activités d’Orange en Suisse. Selon nos informations, l’entrepreneur a été retenu pour participer au second tour du processus de vente de la filiale dont France Télécom attend autour de 2 milliards de francs suisses. » croit savoir le quotidien Les Echos.


Une offre sur Yahoo!


L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (RPC) se serait associé au géant Microsoft et au fonds d’investissement Silver Lake Partners pour déposer une offre de 20 milliards de dollars américains pour acheter Yahoo, selon le Wall Street Journal.  « Le trio d’investisseurs songerait à proposer entre 16 et 18 $ l’action pour Yahoo, ce qui valoriserait l’entreprise entre 20 et 23 milliards de dollars. Ce montant serait tout de même deux fois moins important que celui offert par Microsoft dans le cadre d’une proposition d’achat faite en 2008. L’offre de 50 milliards de dollars avait alors été rejetée par la direction. » souligne Radio Canada


Microsoft contre Google

La guerre est ouverte, et Microsoft se battra pour soutenir Windows Phone à Noel : « Vous n’avez pas besoin d’être un ingénieur en informatique pour utiliser un Windows Phone, mais il faut en être un pour utiliser un mobile Android »

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[News] Ce qu’il faut savoir ce matin
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link