ActualitéBusinessTech

Nokia rachète Comptel pour 347 millions d’euros pour se positionner sur l’analyse des données mobiles

  • Comptel affirme traiter 20% de l’utilisation quotidienne des données mondiales sur mobile chaque jour.
     
  • Avec ce rachat, Nokia cherche à étendre son activité software.
     
  • En 2016, Nokia avait avalé le groupe franco-américain Alcatel-Lucent dans le cadre d’une entente de 15,6 milliards d’euros.

 

Nokia, ancien acteur de la téléphonie en reconversion, a annoncé le rachat de Comptel, société de logiciels finlandaise spécialisée dans les télécommunications. Le montant de la transaction s’élève à 347 millions d’euros. 

Lancée en 1986, Comptel revendique la réalisation de plus de 1 400 projets clients dans plus de 90 pays. La société basée à Helsinki affirme traiter 20% de l’utilisation quotidienne des données mondiales sur mobile chaque jour. L’entreprise est principalement présente en Finlande, en Bulgarie, en Malaisie, en Inde, en Norvège et au Royaume-Uni. Toutefois, elle n’a pas de clients en Amérique du Nord. En 2015, Comptel a enregistré un chiffre d’affaires de 98 millions d’euros.

Software, IoT… Nokia diversifie son activité 

Avec ce rachat, Nokia cherche à étendre son activité software. «Cette acquisition fait partie de la stratégie de Nokia pour construire une entreprise de logiciels d’envergure en élargissant et en renforçant son portefeuille de logiciels et ses capacités de commercialisation», explique l’ancien poids de la téléphonie mobile dans un communiqué. 

Pour ne pas perdre la face sur le marché des télécommunications, Nokia avait avalé en 2016 le groupe franco-américain Alcatel-Lucent dans le cadre d’une entente de 15,6 milliards d’euros. Ce rapprochement avait débouché sur un plan de restructuration entraînant plusieurs milliers de suppressions d’emplois dans le but de réduire les coûts annuels de Nokia de 1,2 milliard d’euros d’ici 2018. 

Dominée par les géants que sont Apple, Samsung ou encore Huawei, Nokia avait fini par vendre sa division terminaux à Microsoft pour 5,44 milliards d’euros en 2013. Pour diversifier son activité, le groupe finlandais avait lancé dès 2014 un fonds de 100 millions de dollars pour la voiture connectée. L'entreprise dirigée par Rajeev Suri s’est également tournée vers le marché de l’Internet des objets l’an passé en déboursant 170 millions d’euros pour mettre la main sur le Français Withings, concepteur d’objets pour le bien-être.

Lire aussi :

Bouton retour en haut de la page
Nokia rachète Comptel pour 347 millions d’euros pour se positionner sur l’analyse des données mobiles
Comment Diggers Factory aide les artistes à capitaliser sur le renouveau du vinyle
10 pistes pour accélérer la transformation de la fonction RH
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale