ActualitéEuropeTech

[Nouveau] Le service de billetterie en ligne Eventbrite lance sa version française

Dans le cadre de son développement à l’international, le service de billetterie en ligne Eventbrite vient tout juste de lancer une version française et entièrement localisée de sa plateforme. Cette nouvelle version s’accompagne de lancements simultanés dans huit autres pays.

Basée à San Francisco et co-fondée en 2006 par le français Renaud Visage, la start-up permet aux internautes de planifier, promouvoir et vendre en ligne des billets pour tous types d’événements.

Au total, la solution Eventbrite a permis de vendre plus de 54M de billets depuis sa création. En 2011, des événements ont été organisés dans plus de 170 pays différents et près de 20% de ses revenus ont été générés en-dehors des Etats-Unis.
Entretien avec Renaud Visage, co-fondateur d’Eventbrite

 

Il y a quelques jours, la start-up a lancé un lecteur de carte de crédit pour iPad. Le nouveau dispositif offre donc la possibilité aux organisateurs de vendre et d’émettre des billets d’entrée directement sur les lieux d’événements. La société envisage également développer un partenariat avec Square.

Eventbrite compte parmi ses investisseurs Tiger Global, Sequoia Capital ou encore DAG Ventures et Tenaya Capital. Sa dernière levée de fonds s’est élevée à 50M $.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[Nouveau] Le service de billetterie en ligne Eventbrite lance sa version française
[WILD CARD] Porto Rico, l’île qui valait 2,6 millions de dollars !
Nicolas Dessaigne
[Oui Are New York] Algolia: l’une des plus belles licornes du software dans le monde est française
Ivalua, Conduent, Cibiltech: focus sur les entreprises qui recrutent
Comment SoftBank prépare le lancement de son deuxième Vision Fund
Retail : la startup parisienne Qopius rachetée par la licorne singapourienne Trax
Biohacking et transhumanisme: des Russes mettent leur corps à contribution pour créer « l’Homme augmenté »
Copy link