ActualitéAmérique du nordBusinessTech

[NUMBERS] Amérique du Nord: les livraisons de mobiles ont atteint leur niveau le plus bas en 5 ans

Les livraisons de smartphones ont atteint leur niveau le plus bas en cinq ans en Amérique du Nord au premier trimestre 2019. Si les fabricants semblent encore confiants misant notamment sur les nouveautés technologiques, comme les téléphones pliables ou encore la 5G, le marché montre toutefois de forts signes de ralentissements.

Le nombre de livraisons a ainsi connu une baisse de 18% au 1er trimestre par rapport à la même période de l’année dernière, passant  de 44,4 millions d’unités à 36,4 millions, selon les chiffres du cabinet d’analyse Canalys. En cause notamment, le manque de performance d’Apple et l’absence de ZTE.

Apple: des modèles pas assez différenciants

Malgré le manque de résultats et un déclin des livraisons de 19% dans la région, Apple conserve sa place de leader. La marque à la Pomme a livré 14,6 millions d’iPhone sur le trimestre et détient 40% du marché nord américain.

«Les réductions offertes par les opérateurs et les détaillants sur les modèles plus anciens, comme l’iPhone 6 et l’iPhone 7, ainsi que le recours croissant aux promotions liées à la reprise de l’ancien appareil, ont aidé la marque, mais cela n’a pas suffi à compenser la baisse des livraisons d’iPhone au premier trimestre », explique Canalys. Pour le cabinet d’analyse, «le principal défi dans les prochains mois reste que ses derniers iPhones ne sont tout simplement pas assez différents, bien que de nouveaux devraient arriver. Pour améliorer ses performances en 2020, Apple devra mettre l’accent sur de nouvelles fonctionnalités radicales qui sont les plus susceptibles d’impressionner les consommateurs .

ZTE, Google, OnePlus… la concurrence devrait s’intensifier

Samsung de son côté, a gardé sa place de n°2  en détenant 29% du marché au 1er trimestre, grignotant un peu de places, puisque la marque en détenait 23% sur la même période de l’année dernière. Le Sud-Coréen a pu profiter du lancement avancé du S10 et a plus que doublé les livraisons de son modèle S9. «Samsung a apporté une véritable différenciation à ses appareils Galaxy S10», estime Vincent Thiekle, analyste de cherche pour Canalys. À voir si les défaillances techniques observées sur les smartphones pliables de la marque, qui a en conséquence décidé de repousser leur lancement, n’écorne pas son image avec une répercussion sur les prochaines ventes.

Et la concurrence devrait s’amplifier dans les prochains moins. La marque «sera sous pression plus tard en 2019, à mesure que d’autres fournisseurs, tels que OnePlus, lui emboîteront le pas avec de nouvelles fonctionnalités, tandis que Google commence à développer de nouveaux canaux et gammes de prix, et que ZTE tente de rétablir sa présence dans le segment des prix accessibles», note Canalys.

En ce qui concerne la suite du classement, LG, Lenovo et le chinois TCL (société mère d’Alcatel et BlackBerry) occupent respectivement les 3e, 4e et 5e place.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[NUMBERS] Amérique du Nord: les livraisons de mobiles ont atteint leur niveau le plus bas en 5 ans
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link