ActualitéArts et CultureBusinessOoreka

Ooreka.fr: «Notre ambition est d’entrer dans le top 20 des plus gros sites français»

La promesse d’Ooreka est de faciliter le quotidien des Français en apportant des réponses fiables à leurs questions. Objectif : arrêter de galérer en passant des heures sur le web à surfer de sites en sites pour croiser les infos. Ooreka donne un accès gratuit à de véritables experts sur plus de 450 thématiques :  juristes, jardiniers, électriciens, médecins… Avec plus de 7 Millions de VU Nielsen, Ooreka s’approche du top 50 des plus gros sites Français.

Christophe Poupinel qui a créé Ooreka en 2007, l’a vendu au groupe Solocal en 2011, et qui reste aux commandes avec la ferme intention de le faire rentrer dans le top 20 des services web les plus utilisés en France. Il nous explique comment.

Interview de Christophe Poupinel, fondateur de Ooreka.fr:

Lancé en 2007 par Christophe Poupinel, ce site répond à une promesse simple et inédite : faciliter la vie des Français en leur apportant des réponses d’experts à leurs questions du quotidien. 

Ooreka permet aux internautes de répondre à leurs questions en leur donnant un accès simple et gratuit à plusieurs centaines d’experts, à travers 2 services :  Une base de données de contenu – guides pratiques, tutoriels, etc. – écrite par des « experts auteurs » : notaires, avocats, médecins, électriciens, jardiniers, etc. et un service de questions/réponses d’experts contributeurs qui souhaitent partager gratuitement leur savoir-faire et être référencés sur Internet.

[Contenu réalisé en partenariat avec Ooreka]

Tags

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Ooreka.fr: «Notre ambition est d’entrer dans le top 20 des plus gros sites français»
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Share via
Copy link