Actualité

Où partent les entrepreneurs du Web en vacances?

Chaque année, c’est le traditionnel «où partent les ministres en vacances». L’occasion pour Frenchweb de se demander comment les entrepreneurs français du Web passent leurs congés d’été. Tous ont leurs secrets pour se déconnecter de leurs activités. D’autres, comme Jean-Baptiste Descroix-Vernier, le fondateur de Rentabiliweb, ont avoué «ne jamais prendre de vacances». Revue de témoignages.

fabrice_grinda_Linkedin«Pour tout vous avouer, je ne prends pas vraiment de vacances. Je vais passer du temps à Cabarete (République Dominicaine) pour mon anniversaire, mais j’y ai localisé mes équipes de programmeurs et j’y travaille de 8h à 16h pendant les « vacances », sept jours sur sept. Par contre, je fais du kite surf de 16h à 18 heures et du tennis de 19 à 20h30 tous les jours aussi, avant d’aller diner avec les amis qui viennent me visiter.»

Bruno Leveque« De mon côté, je vais à priori aller à Maui (une île à côté d’Hawaï). Je compte pour la première fois faire une vraie déconnexion et vérifier le moins possible (voire pas du tout) mes e-mails. Pour moi les vacances sont rares et c’est avant tout l’occasion de faire le vide, découvrir de nouveaux territoires. Mes activités sont : du snorkeling (de la randonnée subaquatique), des ballades, de la pêche, etc.

Un dernier détail : j’essaye toujours de rencontrer une boutique PrestaShop sur mes lieux de vacances. Il y en a une bonne vingtaine à Hawaï !»

Corinne-PrestaShop-LeijbowitzQuant à Corinne Lejbowicz, la nouvelle directrice générale, il n’y aura pas de vacances cet été. Juste avant de prendre son poste à PrestaShop, celle-ci a déjà passé plusieurs semaines au Japon pour prendre du recul et se déconnecter de la France.

Lire aussi : Dans les nouveaux locaux de PrestaShop, le développeur est roi

denis-jacquetComme à peu près chaque été, Denis Jacquet va s’éclipser aux États-Unis, du côté de New York et de Miami. Il lui faut ensuite quelques jours pour se réaclimater une fois de retour en France.

Lire aussi : « Airbnb, Uber… La France mérite la disruption »

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. La déconnexion est compliquée pour les entrepreneurs du Net et les entrepreneurs tout court d’ailleurs, surtout en période d’amorçage et/ ou de déploiement… Mais quelques jours en famille par ci et par là, hors de l’écosystème et au soleil restent le meilleur remède anti-burnout! Pour ma part ce sera 10 jours dans le vivifiant Pays-Basque :) http://www.ezbeez.eu

  2. Très difficile de couper effectivement, je débute dans le secteur, j’ai pris mes premières « vacances » il y a peu, et un retour aux sources n’a pas suffit à me faire décrocher des mails et du pilotage à distance de mon projet !

  3. Effectivement, quand on travail dans le net et notamment dans le e-commerce pas évident de décrocher complétement.
    Pour ma part, co-fondateur d’un site e-commerce: http://www.goyavi.com, nous sommes une jeune startup et même pendant les vacances il faut bien suivre les commandes et gérer au mieux la relation client, tout comme il faut aussi surveiller le site pour s’assurer que tout va bien. Mais comme le dit l’adage : « quand on aime on ne compte pas » :-)

Bouton retour en haut de la page
Où partent les entrepreneurs du Web en vacances?
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD