ActualitéBusinessFonds d'investissementHealthcareInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Padoa lève 5 millions d’euros pour moderniser la médecine du travail

  • A l'aide d'une tablette, de tests médicaux et d'objets connectés, les collaborateurs d'une entreprise peuvent suivre leur état de santé.
  • Avec cet investissement, Padoa souhaite développer son offre.

 

Le montant 

Padoa, start-up qui a développé un outil de suivi de la santé des collaborateurs au travail, annonce une levée de fonds d'un montant de 5 millions d'euros, menée par l'incubateur Kamet.

Le marché

Fondée en avril 2016 par Nicolas Telle, Julie Prévôt-Leygonie, Frédéric de Mesmay et Lionel Cassier, Paoda permet aux collaborateurs d'une entreprise de suivre l'état de leur santé au travail. A l'aide d'une tablette, ils peuvent réaliser eux-mêmes leur visite médicale, via des test médicaux et des objets connectés, sous la supervision d'un infirmier. L'offre est destinée aux entreprises et plus précisément à leurs services de santé au travail.

L'objectif

Avec ce premier investissement, la start-up compte développer son logiciel de suivi médical au travail. «Nous avons créé Padoa avec la conviction qu'allier le meilleur du numérique et de l'humain est le seul moyen d'y parvenir, et cette levée va nous permettre de mener à bien ce projet», détaille Nicolas Telle, co-fondateur de Padoa. 

Fondateurs : Nicolas Telle, Julie Prévôt-Leygonie, Frédéric de Mesmay et Lionel Cassier

Création : avril 2016

Siège social : Paris

Activité : solution de suivi médical au travail

Financement : 5 millions d'euros en juin 2017

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Padoa lève 5 millions d’euros pour moderniser la médecine du travail
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link