ActualitéBusinessEuropeStartupTech

PandaScore lève 2,5 millions d’euros pour mettre de la data dans l’e-sport

  • PandaScore collecte en temps réel les statistiques des joueurs professionnels de jeux-vidéo.
  • En France, les revenus générés par l’e-sport devraient atteindre 26 millions de dollars en 2017.

Le montant

La start-up parisienne PandaScore, qui fournit des statistiques e-sport, a bouclé un tour de table de 2,5 millions d’euros mené par Alven Capital. Global Founders Capital, 50 Partners, Julien Lemoine, CTO d’Algolia, et John Maloney, ancien CEO de Tumblr, ont également participé à l’opération.

Le marché

Fondée en 2015 par Flavien Guillocheau et Jonathan Retterer, PandaScore collecte en temps réel les statistiques des joueurs professionnels de jeux-vidéo. Pour cela, la société utilise une technologie reposant sur du deep learning. De cette manière, elle collecte des milliers de data points chaque milliseconde en analysant les flux vidéo de Twitch, YouTube et d’autres plateformes de streaming. «Notre intelligence artificielle est capable de comprendre quel jeu est actuellement diffusé, avec quelles équipes, quels joueurs et ainsi en extraire les actions et les scores», explique Flavien Guillocheau, co-fondateur et CEO de PandaScore. Actuellement, PandaScore est présent sur les jeux League of Legends, Hearthstone, FIFA et Dota 2.

En plein essor, l’e-sport se professionnalise au gré des années. A l’image des équipes dans les sports classiques, les joueurs professionnels de jeux-vidéo nourrissent désormais des besoins en matière de statistiques. «Cette année a permis de poser les bases de ce qui s’imposera à l’avenir comme un élément incontournable pour les équipes professionnelles», affirme Hadrien «Duke» Forestier, coach du Paris Saint-Germain e-sport. En France, les revenus générés par l’e-sport devraient atteindre 26 millions de dollars en 2017, selon une étude réalisée par PayPal et le cabinet SuperData.

Les objectifs 

Avec ce financement, PandaScore prévoit d’accélérer son développement pour devenir un acteur majeur en Europe en matière de statistiques dans l’e-sport. Pour cela, la société mise notamment sur le Royaume-Uni. PandaScore envisage également d’étendre son équipe de data scientists pour faire face à la demande de statistiques en temps réel sur des jeux comme League of Legends, Dota 2 ou encore Counter Strike : Global Offensive. A terme, l’objectif est d’offrir des cotes et des statistiques pour tous les jeux e-sport.

Fondateurs : Flavien Guillocheau et Jonathan Retterer

Création : 2015

Siège social : Paris

Activité : fournisseur de statistiques e-sport

Financement : 2,5 millions d’euros en juillet 2017

Lire aussi :

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
PandaScore lève 2,5 millions d’euros pour mettre de la data dans l’e-sport
Uber
Uber prêt à racheter Free Now (Daimler/BMW) pour plus d’un milliard d’euros
Réseaux sociaux: Cédric O dénonce « l’opacité » des algorithmes et du système de modération
Covid-19: la révolution numérique pour préserver l’emploi?
Essity Ventures : accompagner des start-up pour construire le futur de l’hygiène et de la santé
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir