ActualitéComLes Experts

Parce que la règle du jeu a changé et que ce n’est plus un jeu, je supprime aujourd’hui 10 ans de Tweets

La Loi de Renseignements et le Fichier TES sont passés par là et je sens que ça ne tourne plus rond. Tous les appareils de contrôle, légaux ou non, se multiplient partout sur la planète, je n’aime pas l’idée. Les états ont grignoté l’espace et reprennent la main à pas feutrés. On bannit pour une origine ou pour une opinion, sans subtilité. Dans certains pays, et pas des dictatures, on vous demande d’ouvrir votre Facebook ou même de donner vos mots de passe. J’ai en magasin quelques anecdotes à ce sujet qui font peur. Je n’ai pas envie, jamais, de justifier des opinions et des propos à qui que ce soit, ici ou ailleurs. Alors je le fais une bonne fois pour toutes aujourd’hui et je dis adieu à 31 500 tweets.

Les temps ont changé depuis juillet 2007, date à laquelle je me suis lancé sur Twitter. 31 500 tweets plus tard, quiconque voudrait me faire dire un truc pourrait le faire sans difficulté. C’est la guerre des mots et des GIFs, la bataille du temps qui ne passe plus. Ce que vous dites un jour est gravé pour toujours, vos propos s’empilent et s’empalent sur le mur de l’actu chaude sans aucune exigence de vérité. Ce qui est dit est dit, cochon qui s’en dédit, peu importe le sens, le contexte, le droit à la connerie, au changement d’opinion ou à cette sublime contradiction qui fait de nous ce que nous sommes. Certes, personne ne me cherche de poux aujourd’hui, mais dans six mois, deux ans ou même dix? Et vous?

Je n’ai plus confiance

Ni dans les techno-corporations dirigées par des solutionnistes aux ambitions floues, illégitimes et hors contrôle. Ni dans les états qui, profitant de nos peurs, placent leurs mouchards dans nos réseaux. La ficelle est fine pour l’instant, mais elle grossit. Je ne crois pas à la neutralité de ceux qui nous observent. Il y a derrière chaque action une intention, et je ne sais rien des intentions de nos dirigeants actuels et futurs. Nous avons offert sur un plateau aux prochains gouvernants les outils de notre soumission et ça me tend. Je ne crois pas non plus à l’inviolabilité des serveurs. D’ailleurs, je sais bien que quelque part sur cette planète mes Tweets sont gravés et dupliqués, pour toujours.

Parano? Pfff… Plus envie d’argumenter, faites comme vous le sentez.

Les règles du jeu ont changé. Loin de moi l’idée de supprimer mon compte, mais le temps de l’innocence est révolu.

PS: à la demande générale. Pour sauvegarder ses tweets, vous pouvez le faire sur Twitter, dans paramètres, et vous téléchargez un fichier. Pour supprimer vos Tweets en masse il y a, entre autres, l’appli payante DLTTR. Vous pouvez choisir de supprimer les tweets de l’heure, du jour, du mois, de l’année ou tous vos tweets. Cela m’a pris 16 minutes pour 31 500 tweets.

[tabs] [tab title= « L’expert: »]

Cyrille-de-Lasteyrie

 

Cyrille de Lasteyrie est Directeur associé de StoryCircus.

photo de Une: Nicolas Derre.

 

 

 

[/tab] [/tabs]

Lire aussi:

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This