ActualitéAmérique du nordBourseBusinessInvestissementsMarketing & CommunicationTech

Pinterest s’attache les services de Goldman Sachs et JPMorgan pour faire son entrée en Bourse en 2019

La cloche de Wall Street ne devrait pas tarder à sonner pour Pinterest. En effet, le réseau social américain a engagé les banques d’affaires Goldman Sachs et JPMorgan Chase pour mener son IPO prévue cette année, selon des sources proches du dossier citées par Reuters et TechCrunch. A l’occasion de son arrivée sur le marché boursier, Pinterest pourrait lever environ 1,5 milliard de dollars. La firme américaine rejoint ainsi Uber, Lyft, Airbnb et Slack à la liste des IPO d’envergure prévues en 2019. D’après Reuters, l’opération devrait intervenir au cours du premier semestre 2019.Apple-converted-space »> Lors de son dernier tour de table, en 2017, la société basée à San Francisco était valorisée à hauteur de 12 milliards de dollars.

Fondé en 2010 par Paul Sciarra, Ben Silbermann et Evan Sharp, Pinterest permet d’épingler des photos afin de constituer des tableaux thématiques (mode, sport, décoration, nature, voyages, cuisine…) sur un profil en ligne. De cette manière, l’objectif du réseau social est de partager ses intérêts et ses passions au travers de photographies. A ce jour, Pinterest revendique 250 millions d’utilisateurs mensuels à travers le monde, dont plus de la moitié en dehors des États-Unis. Plus de 80% des utilisateurs utilisent le réseau social via l’application mobile.

Pinterest, rescapé de la vague de polémiques entourant les réseaux sociaux 

En 2018, la firme américaine, qui emploie 1 600 personnes dans 13 villes à travers le monde (Chicago, Londres, Paris, Berlin, São Paulo, Tokyo…), a réalisé un chiffre d’affaires de 700 millions de dollars, soit un bond de 50% par rapport à l’année précédente. Le modèle économique de Pinterest repose sur la publicité, qui représente 100% des revenus de l’entreprise. Une extrême dépendance qui pourrait quelque peu inquiéter les investisseurs dans le contexte actuel marqué par les scandales touchant les réseaux sociaux, notamment Facebook qui est régulièrement sous le feu des critiques concernant l’utilisation des données de ses utilisateurs à des fins publicitaires. Le réseau social de Mark Zuckerberg est également mis en cause dans l’ingérence russe lors de l’élection présidentielle américaine de 2016, lors de laquelle des «trolls» russes avaient acheté massivement des publicités sur Facebook pour influer sur le résultat du scrutin.

Cependant, contrairement à la plupart des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram, qui paraît le concurrent le plus direct de Pinterest avec plus d’un milliard d’utilisateurs mensuels, la plateforme dirigée par Ben Silbermann est davantage un espace virtuel pour chercher des idées et de l’inspiration plutôt que pour connecter les personnes entre elles et exposer les moments les plus «cool» de son existence à la vue de tous. De plus, Pinterest a jusque-là éviter les polémiques dont sont victimes les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête, ce qui constitue un gage de confiance auprès des investisseurs et des futurs actionnaires.

Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This