ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTransport

Pony.ai lève 112 millions de dollars pour concevoir une voiture autonome dans sa totalité

Le montant

La start-up américaine Pony.ai, spécialisée dans la conduite autonome, a bouclé un tour de table de 112 millions de dollars mené par Morningside Venture Capital et Legend Capital. Sequoia China, IDG Capital, Hongtai Capital, Legend Star, Puhua Capital, Polaris Capital, DCM Ventures, Comcast Ventures et Silicon Valley Future Capital ont également participé à l’opération.

Le marché

Créée fin 2016, Pony.ai ambitionne de créer une plateforme permettant de créer une voiture autonome dans sa totalité. Jusqu’à maintenant, la majorité des start-up conçoit des modules ou des technologies qui viennent se greffer à d’autres plateformes pour mettre au point un ensemble capable de prendre la route sans assistance humaine. Dans ce contexte, Pony.ai veut rassembler tous les composants permettant de créer une voiture autonome au travers d’une seule et unique plateforme.

Le projet est né sous l’impulsion de James Peng, qui a travaillé sur la voiture autonome au sein de Baidu, et Tiancheng Lou, qui a fait de même chez Google. Tous les deux enthousiasmés par l’avenir des voitures autonomes, ils ont très vite été déçus par la vitesse d’exécution des géants du numérique. Pour aller à la vitesse espérée et ainsi gagner en agilité, les deux ingénieurs ont alors décidé de lancer leur propre start-up.

Cependant, James Peng et Tiancheng Lou sont bien conscients que la tâche n’est pas aisée. Par conséquent, ils se concentrent sur la construction d’une voiture autonome de niveau 4, c’est-à-dire réservée à des environnements plus prévisibles, comme les campus universitaires, les sites industriels ou les banlieues. Dans ce sens, une banlieue relativement peu peuplée pourrait d’abord être couverte par des voitures autonomes, puis la suivante, et ainsi de suite, de manière à les connecter entre elles pour créer un réseau complet d’endroits où les voitures autonomes peuvent circuler en toute sécurité. Actuellement, Pony.ai teste une vingtaine de voitures dans une zone de 12 kilomètres carrés près de l’usine de Tesla dans la Silicon Valley. La société estime qu’un modèle prêt à la production à partir de sa plateforme sera finalisé d’ici les trois prochaines années.

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à Pony.ai de déployer une flotte de voitures autonomes dans la ville de Canton, au sud de la Chine, où la start-up a ouvert son siège chinois en octobre dernier. Les autorités locales ont accepté de donner à l’entreprise une zone de 30 kilomètres carrés pour mener des essais.

En parallèle, la jeune pousse entend nouer des partenariats stratégiques avec des équipementiers pour lancer sa solution complète. Sur le marché de la voiture autonome, Pony.ai espère prendre une longueur d’avance sur des mastodontes, comme Google, Uber, Baidu, Tesla ou encore Didi Chuxing.

Pony.ai : les données clés

Fondateurs : James Peng et Tiancheng Lou
Création : 2016
Siège social : Fremont (Californie)
Activité : plateforme pour créer une voiture autonome
Financement : 112 millions de dollars en janvier 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This