A la uneAmérique du nordAsieAsieBusiness

Pourquoi les entrepreneurs Français doivent regarder vers l’Est

L'Asie est connue pour ses mastodontes de l'e-commerce; les Alibaba, Tencent, JD.com…Mais qu'en est-il du point de vue des infrastructures logicielles? Si l'Asie et son marché d'un milliard de consommateur est en pointe sur les usages, ce sont la France et les Etats-Unis qui restent leaders en matière de solutions innovantes en Saas. Si l'on reste dans l'e-commerce, ces solutions regroupent les plateformes qui permettent aux entreprises de gérer dans le cloud leurs solutions d'emailing, de CRM, de DMP, de gestion des stocks, de relation marques-distributeurs…

D'ici 2018, le marché mondial des services en Saas devrait peser 67 milliards de dollars, en croissance annuelle de 8,14%, et c'est en Asie que la demande est la plus forte, d'après une récente étude.

Autrement dit, les entrepreneurs français dans le Saas, ont tout intérêt à bâtir leur conquête de l'Est.

Lire aussi:

 

VOIR: L'interview de Clément Turnier, expert et consultant spécialisé dans le développement en Asie


clément-turnier-2016 par frenchweb

Clément Turnier vit depuis 7 ans en Asie. En 2016, il fonde sa société de conseil pour les entreprises, le Saas en particulier, qui souhaiteraient s'installer en Asie. Il est aussi business angel au sein de la société d'investissement Betcha. En Europe, il a travaillé chez Richemont et à la banque Merrill Lynch.

 

 

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Pourquoi les entrepreneurs Français doivent regarder vers l’Est
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler