A la uneActualitéStart Me UpStartup

Première cuvée pour le collectif Wine startups !

Treize startups bordelaises viennent de former un nouveau réseau afin de doper leur notoriété et de convaincre les acteurs traditionnels du vin de la valeur ajoutée que peuvent apporter leurs solutions innovantes.

Elles consomment le digital sans modération… Au total, 13 jeunes pousses bordelaises se sont regroupées afin d’attirer l’attention sur leur activité mariant l’art du vin aux nouvelles technologies. Parrainées par Viadeo, les startups ont profité du salon Vinexpo, grand messe du secteur, pour officialiser le lancement de leur collectif baptisé Wine Startups.

« Il ne s’agit ni d’une association ni d’un incubateur », précise David Ducourneau, fondateur de la start-up Kasual Business, éditrice de l’application Smart Bordeaux : le Shazam du vin. « L’objectif est simplement de mutualiser notre expérience afin de renforcer notre notoriété » ajoute-il. Via ce dispositif, les différents porteurs de projets espèrent ainsi accélérer leur développement par la conclusion de partenariats à l’échelle nationale mais aussi attirer le regard des investisseurs.

Les Wine Startups entendent également mener une mission d’évangélisation auprès des acteurs traditionnels du vin. « Chacun d’entre nous s’est retrouvé confronté à des difficultés similaires » explique Audrey Gribelin, fondatrice de la start-up SmartCave. « Nous avions du mal à construire une base de données autour du vin et à convaincre les acteurs traditionnels du secteur de la valeur ajoutée que peuvent apporter nos différentes solutions. » Autre enjeu de taille : séduire de nouveaux talents. « Bordeaux est déjà la capitale du vin, nous aimerions aussi qu’elle devienne celle du numérique » ajoute ambitieusement Audrey.

13 startups et 75 emplois

Toutes lancées il y a moins de deux ans, Kasual Business, Mabouteille.fr, Qual’ID Solutions, Process2Wine, ShinyPix, SmartCave, U’Wine Network, Vinallia, Vinoga, Vinoreco, Wine Data System, Wine Services, Wine Tour Booking, représentent aujourd’hui un total de 75 emplois. Un nombre amené à grossir dans les semaines à venir « puisque certaines startups sont en cours de levées de fonds », précise Audrey Gribelin. Vinoreco, éditrice de solutions multicanales d’aide à l’achat de vins pour les enseignes, a pour sa part déjà finalisé un tour de table de 300 000 euros.

D’autres startups sont, quant à elles, soutenues par le cluster Inno’Vin. Né en en 2010, le dispositif rassemble les chercheurs et les acteurs de l’industrie, pour favoriser le développement économique de la filière par l’innovation. Il fédére ainsi entreprises, centres de recherches et d’expérimentation, et porteurs de projets innovants (Voir l’interview de Gilles Brianceau, Directeur d’Inno’Vin).

En dehors de la seule région bordelaise, le mariage du vin et d’internet semble également avoir le vent en poupe. Vente Privée a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros en 2012 après avoir écoulé plus de 2,5 millions de bouteilles. Fondée il y a deux ans, la start-up Le Petit Ballon, spécialisée dans la vente en ligne de vins sur abonnement, a déjà séduit un série de business angels du web français, dont Marc Ménasé, président de Meninvest et co-président de France Digitale. Les co-fondateurs ne communiquent par sur le nombre d’abonnements mais comptent enregistrer un chiffre d’affaires 2013 situé entre 1,2 et 1,6 million d’euros, avec en ligne de mire une prochaine augmentation de capital prévue début 2014.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Sans oublier Mon-Vigneron.com qui a levé des fonds l’année dernière en région PACA, et qui fête ce mois-ci ses 2 ans !

Bouton retour en haut de la page
Première cuvée pour le collectif Wine startups !
Comment le numérique réinvente le monde des livres ?
Cryptomonnaies: PayPal pourrait racheter BitGo, pionnier des transactions sécurisées
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Données de santé: la présence de Palantir dans le suivi du vaccin contre le Covid-19 inquiète
Statut des chauffeurs: Uber et Lyft perdent leur appel en Californie
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?