A la uneActualitéFinTech

Premiers bénéfices pour Lending Club depuis son entrée en Bourse

Lending Club engrange pour la première fois des bénéfices depuis son entrée en Bourse. La plateforme de prêts entre particuliers a présenté un revenu net de 950 000 dollars au troisième trimestre, après une perte nette de 7,4 millions de dollars sur la même période en 2014. A Wall Street, ces résultats ont poussé le titre à+6%, rapprochant sa valeur de celle de son prix d’introduction (14,4 dollars, contre 15 dollars en 2014).

La valeur des prêts octroyés sur la plateforme de financements ont atteint 2,2 milliards de dollars au troisième trimestre 2015, contre 1,17 milliard un an plus tôt. «Nous avons eu un trimestre spectaculaire, avec nouvelle accélération de la croissance de nos revenus de +98% à +104%, un bond de l’EBITDA de +181% d’une année sur l’autre», a souligné le fondateur français de Lending Club Renaud Laplanche.

La validation de son modèle

Pour expliquer cette performance, Lending Club a, paradoxalement, attiré d’avantage d’emprunteurs en abaissant ses taux d’intérêts. Les prêteurs gagnent moins, mais les nouveaux emprunteurs sont attirés et reviennent plus facilement pour y faire de nouvelles opérations. «L’impact négatif (côté financeurs) est moins important que l’impact du côté emprunteur», explique Renaud Laplanche cité par le Wall Street Journal.

La plateforme bénéficierait aussi d’un bon taux de recommandation au sein du secteur financier, lui permettant même de réduire ses dépenses marketing. Un avantage compétitif de taille, quand les autres acteurs de la place (Funding Circle à Londres, Prosper, Upstart),  doivent dépenser des millions pour générer du lead. Comme les autres plateforme de prêts, Lending Club a aussi des coûts de fonctionnement élevés pour assurer son développement technologique.

Fondée en 2006, Lending Club revendique plus de 1,2 million de clients et 13,4 milliards de prêts octroyés depuis sa création.

Lire aussi: Crowdfunding: Lending Club s’associe à Alibaba pour financer des entreprises américaines

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Premiers bénéfices pour Lending Club depuis son entrée en Bourse
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse