ActualitéBusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fondsStartup

Pretto lève 8 millions d’euros pour aider les Français à trouver le crédit immobilier qui leur convient

Le montant

La FinTech Pretto, qui propose un courtier en prêt immobilier en ligne, a bouclé un second tour de table de 8 millions d’euros auprès de Kernel, le fonds de Pierre Kosciusko-Morizet, BlackFin, fonds d’investissements spécialisé dans les services financiers lancé par les fondateurs de Fortuneo, et Alven. Les investisseurs historiques, comme Hugues Le Bret, fondateur de Compte Nickel, Christophe Cremer, co-fondateur de Meilleurtaux.com, et le groupe immobilier Duval, ont également participé à l’opération. En octobre 2017, la société avait levé 1,3 million d’euros lors de son premier tour de table.Apple-converted-space »> 

Le marché

Fondée en janvier 2017 par Pierre Chapon et Renaud Pestre, tous deux polytechniciens, Pretto a vu le jour avec l’ambition de dépoussiérer le marché du crédit immobilier. Pour y parvenir, la FinTech a mis sur orbite une plateforme permettant à ses utilisateurs de comparer les crédits immobiliers auprès de ses banques partenaires en France, de manière à les aider à trouver l’offre qui correspond à leurs besoins. Pretto prend en charge tous types de prêts, «que soit 75 000 euros pour un primo-accédant en province ou 4 millions d’euros pour un quinquagénaire à Paris, voire plus», indique la société.

S’appuyant sur des algorithmes et des experts financiers, la plateforme permet d’analyser plusieurs millions de combinaisons parmi les offres des banques en matière de crédit immobilier, et ce afin de définir le mode de financement le plus adapté pour chaque projet. Avec Pretto, le futur propriétaire est ainsi accompagné de la simulation du dossier jusqu’à la signature avec la banque. Le service est accessible gratuitement, la plateforme étant directement rémunérée par les banques.

L’encours de crédits immobiliers a passé la barre symbolique des 1 000 milliards d’euros dans l’Hexagone l’an passé, selon les statistiques de la Banque de France. Un record absolu qui démontre l’engouement des Français pour le crédit immobilier. Et pour cause, acheter son appartement ou sa maison est l’une des plus grandes décisions financières d’une vie. Se tromper est donc plus que malvenu. Une étude OpinionWay pour Pretto montre que 65% des Français sont stressés par les démarches pour obtenir un prêt immobilier.

Dans ce contexte, Pretto se positionne comme un tiers de confiance pour aider les Français à choisir le bon crédit immobilier. «Ils ont su détecter un vrai besoin chez les Français et y répondre parfaitement avec ce simulateur qui simplifie tout et permet à leurs clients de vivre sereinement cette recherche de crédit», estime Pierre Kosciusko-Morizet, co-fondateur du fonds Kernel. A ce jour, Pretto indique avoir conseillé plus de 100 000 utilisateurs dans leur projet immobilier. Sur le marché du crédit immobilier en ligne, la FinTech doit faire face à des acteurs comme Meilleurtaux.com, CyberPrêt.com ou Empruntis.Apple-converted-space »> 

Les objectifs de la Start-upApple-converted-space »> 

Ce tour de table doit permettre à Pretto d’accélérer sa croissance. Dans ce cadre, la société compte renforcer ses effectifs, ce qui se traduira par le recrutement d’une cinquantaine de collaborateurs supplémentaires en 2019. Ces derniers viendront consolider l’équipe d’experts en crédit immobilier ainsi que le pôle R&D, notamment pour perfectionner les algorithmes de scoring. La start-up prévoit également d’ouvrir un nouveau centre d’expertise crédit en province. «Nous travaillons pour le long terme afin de devenir la référence du financement immobilier», expliquent Pierre Chapon et Renaud Pestre, fondateurs de Pretto.

Pretto : les données clés

Fondateurs : Pierre Chapon et Renaud Pestre
Création : 2017
Siège social : Paris
Activité : plateforme d’optimisation et d’analyse de l’expérience utilisateur
Financement : 8 millions d’euros en février 2019

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This