ActualitéBusiness

[Prévisions] + 14.2% par an pour les dépenses publicitaires en ligne d’ici à 2013

ZenithOptimedia vient de publier ses dernières estimations pour le marché mondial de la pub cette année. Si elle révise très légèrement à la baisse ses chiffres d’avril dernier, l’agence confirme 2011 comme l’année du retour au niveau de 2008. Les principales prévisions à noter:

  • Dépenses publicitaires mondiales en 2011: 336 milliards d’euros soit + 4.1% sur un an
  • Moindre progression du marché sur les zones Amérique du Nord (+2.3%)  et Europe de l’Ouest (+3.3%)
  • Trend élevé pour la zone Asie-Pacifique (+5/9%) l ‘Amérique latine (+6.7%) et l’Europe Centrale et Est (+9%)
  • En Asie, les conséquences néfastes du tremblement de terre au Japon sont revues légèrement à la baisse

L’étude prévoit enfin une hausse globale de 5.9% pour 2012, poussée par les JO de Londres, le championnat d’Europe de football et les élections américaines, puis + 5.6% pour 2013.

Focus sur la marché online: Internet est LE canal porteur avec en moyenne +14.2% entre 2010 et 2013, porté par le display (+16.4%). Les dépenses mondiales vont passer de 45 milliards d’euros en 2010 à 68 milliards d’euros en 2013. A cet horizon, la publicité en ligne représentera alors 18.4% du marché global , toujours derrière la télévision mais prendra la deuxième place à la presse écrite.

Lire l’étude complète

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Prévisions] + 14.2% par an pour les dépenses publicitaires en ligne d’ici à 2013
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link