ActualitéBusiness

[Prévisions] + 14.2% par an pour les dépenses publicitaires en ligne d’ici à 2013

ZenithOptimedia vient de publier ses dernières estimations pour le marché mondial de la pub cette année. Si elle révise très légèrement à la baisse ses chiffres d’avril dernier, l’agence confirme 2011 comme l’année du retour au niveau de 2008. Les principales prévisions à noter:

  • Dépenses publicitaires mondiales en 2011: 336 milliards d’euros soit + 4.1% sur un an
  • Moindre progression du marché sur les zones Amérique du Nord (+2.3%)  et Europe de l’Ouest (+3.3%)
  • Trend élevé pour la zone Asie-Pacifique (+5/9%) l ‘Amérique latine (+6.7%) et l’Europe Centrale et Est (+9%)
  • En Asie, les conséquences néfastes du tremblement de terre au Japon sont revues légèrement à la baisse

L’étude prévoit enfin une hausse globale de 5.9% pour 2012, poussée par les JO de Londres, le championnat d’Europe de football et les élections américaines, puis + 5.6% pour 2013.

Focus sur la marché online: Internet est LE canal porteur avec en moyenne +14.2% entre 2010 et 2013, porté par le display (+16.4%). Les dépenses mondiales vont passer de 45 milliards d’euros en 2010 à 68 milliards d’euros en 2013. A cet horizon, la publicité en ligne représentera alors 18.4% du marché global , toujours derrière la télévision mais prendra la deuxième place à la presse écrite.

Lire l’étude complète

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Prévisions] + 14.2% par an pour les dépenses publicitaires en ligne d’ici à 2013
[Livre Blanc] Le guide complet du CRM
DoorDash
FoodTech: le livreur DoorDash vise une valorisation d’au moins 25 milliards de dollars
FinTech
Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech
Comment Monext mise sur la personnalisation des services de paiement
TousAntiCovid: l’app de traçage passe le cap des 10 millions d’utilisateurs
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers