ActualitéAmérique du nordBusiness

Quand la Tech américaine investit le marché immobilier

La marketplace américaine de vente et achat de maisons sans intermédiaire Perch a levé 220 millions de dollars dans le cadre d’un investissement constitué de 20 millions de dollars en fonds propre et de 200 millions de dollars en emprunt. L’apport en fonds propres a été mené par l’investisseur historique FirstMark Capital, avec la participation d’Accomplice et Juxtapose. Ceux-ci avaient déjà soutenu Perch dans le cadre d’une levée de fonds de 10 millions de dollars en 2018, lors de laquelle l’entreprise avait également annoncé un emprunt de 20 millions de dollars. Au total, Perch a levé 250 millions de dollars depuis son lancement en septembre 2017 par Court Cunningham et Phil DeGisi.

Basé à New York avec des bureaux au Texas, Perch promet aux utilisateurs de sa plateforme de faciliter la vente et l’achat de leur maison. La start-up cible surtout les « dual trackers », soit des personnes qui cherchent à vendre leur propriété pour pouvoir en acheter une autre. Il s’agirait de 60 % de tous les acheteurs aux Etats-Unis. Concrètement, Perch, qui compte 70 collaborateurs et opère essentiellement à Dallas, Fort Worth et San Antonio, propose à ses clients vendeurs une offre d’achat valable six mois, période pendant laquelle la marketplace les accompagne également dans la recherche et l’achat d’une nouvelle maison. L’avantage réside dans le fait que la vente et l’achat peuvent être signés le même jour. Perch prend une commission de 6 % sur la vente réalisée par le client.

Plus de deux milliards de dollars levés entre 2018 et 2019 par les « iBuyers »

L’immobilier sans intermédiaire connaît une forte dynamique outre-Atlantique. En mars, le Californien Opendoor avait levé 300 millions de dollars, ce qui amenait le total de ses fonds levés à 1,3 milliard de dollars en un peu plus de quatre ans. Sa valorisation atteindrait aujourd’hui 3,8 milliards de dollars. L’entreprise opère dans 23 villes aux États-Unis (Atlanta, Austin, Charlotte, Las Vegas, Tucson…) et revendique 36 000 clients. Opendoor déclare vendre et acheter 3 000 maisons par mois.

Toujours en mars, la start-up de Phoenix Offerpad avait de son côté levé pas moins de 975 millions de dollars en fonds propres et en emprunt. Le but : financer son développement dans les villes où l’entreprise est déjà présente (Phoenix, Atlanta, Charlotte, Dallas, Fort Worth, Houston, Las Vegas, Los Angeles, Orlando, Phoenix, Raleigh, Salt Lake City, Tampa, Tucson, San Antonio). En tout, l’entreprise a levé près d’1,4 milliard de dollars depuis son lancement en 2015.

En janvier dernier, la plateforme en ligne de reprise de maisons Knock avait bouclé un tour de table de 400 millions de dollars pour développer sa plateforme technologique propriétaire et financer son expansion aux Etats-Unis. L’entreprise créée en 2015 opérait jusque-là dans cinq villes américaines (Atlanta, Charlotte, Raleigh-Durham, Dallas et Fort Worth).

En tout, les quatre entreprises, appelées des « iBuyers », ont levé presque 3 milliards de dollars en cinq ans, dont près de 2,3 milliards entre 2018 et 2019. Plus tôt cette année, l’entreprise d’annonces immobilières Zillow, historiquement positionné sur la recherche et la gestion de logements, avait en outre annoncé son intention de se concentrer sur son offre Zillow Offers. Celle-ci propose aux vendeurs de faire des demandes d’offres directement à Zillow.

Avec son nouvel investissement de 20 millions de dollars en fonds propres, Perch entend suivre la tendance en développant ses activités aux Etats-Unis. L’emprunt de 200 millions de dollars lui servira à financer l’achat de nouvelles propriétés.

En France, des entreprises telles que Dili, filiale de Digit RE, ou Vendez-votre-maison.fr (anciennement In Vestiss France) font partie du paysage des iBuyers.

Perch : les données clés

Fondateurs : Court Cunningham, Phil DeGisi
Création : 2017
Siège social : New York
Activité : marketplace de vente et achat de maisons
Financement : 220 millions de dollars en avril 2019

Tags
Plus d'infos

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This