ActualitéBusinessIntelligence ArtificielleInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Cybersécurité : SoftBank, Salesforce et Microsoft injectent 50 millions de dollars dans le Britannique Onfido

Avec la multiplication des pirates en ligne, de plus en plus de données sensibles se retrouvent compromises, avec à la clé des risques d’usurpation d’identité. Dans ce contexte, la start-up londonienne Onfido a développé une solution permettant aux entreprises de vérifier l’identité des utilisateurs de leurs services numériques.

Après avoir levé 30 millions de dollars en septembre 2017, la société britannique annonce aujourd’hui un nouveau tour de table de 50 millions de dollars mené par SoftBank et Salesforce Ventures, le fonds du spécialiste américain des logiciels de gestion de la relation client (CRM). Microsoft, via son fonds M12Capital, le nouveau nom de Microsoft Ventures, FinVC et Idinvest Partners ont également participé à l’opération. Celle-ci porte à 110 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création.

Une IA pour analyser 4 500 types de documents d’identité différents

Fondée en 2012 par Husayn Kassai, Eamon Jubbaway et Ruhul Amin, Onfido s’adresse principalement aux acteurs de l’économie collaborative, du commerce en ligne et aux FinTech, qui ont besoin de s’assurer que leurs utilisateurs s’inscrivent avec leur véritable identité. Pour cela, la jeune pousse basée à Londres a développé une solution basée sur l’intelligence artificielle qui permet d’analyser des pièces d’identité, comme un passeport, un permis ou une carte d’identité.

Avec son smartphone, l’utilisateur doit prendre en photo une pièce d’identité puis lui-même avec un selfie. De cette manière, le logiciel d’Onfido compare la pièce d’identité à la photo de l’utilisateur grâce à la reconnaissance faciale afin de vérifier son identité. L’intelligence artificielle de l’entreprise britannique permet de détecter des erreurs invisibles à l’oeil nu, notamment grâce à des tests de vivacité du visage lors du processus d’identification. La société indique que sa solution est capable de vérifier en moins de 15 secondes près de 4 500 types de documents d’identité différents.

Focus sur l’Europe et l’Asie du Sud-Est

A ce jour, la start-up, créée à Londres mais qui opère désormais la majorité de ses activités à San Francisco, revendique 1 500 entreprises clientes, dont BlaBlaCar, Revolut, Orange ou encore Square. Sur le marché florissant de la vérification d’identité, l’entreprise londonienne doit faire face à des acteurs comme Checkr, qui a levé 100 millions de dollars il y a un an, OneLogin, auteur d’un tour de table du même acabit en janvier, ou encore Socure, qui a levé 30 millions de dollars en février.

Ce tour de table doit permettre à Onfido d’accélérer son expansion internationale. Dans ce cadre, la jeune pousse britannique entend concentrer ses efforts sur l’Europe et l’Asie du Sud-Est. «Nous constatons chaque jour de nouvelles violations de données, qui ont pour conséquence de compromettre des millions de données privées qui atterrissent dans le dark web. Grâce à ce nouveau financement, nous pourrons protéger davantage d’entreprises, dans plus de pays et de différentes manières, des effets de la fraude», explique Husayn Kassai, co-fondateur et CEO d’Onfido. Une pensée prolongée par Tomoyuki Nii de SoftBank Investment (SBI). «4,5 milliards de dossiers ont été dérobés au premier semestre 2018, et McKinsey a prédit que le marché des services de vérification d’identité atteindrait 20 milliards de dollars d’ici 2022. Onfido est donc très bien placé pour consolider sa position de leader mondial de la vérification d’identité», assure-t-il.

Onfido : les données clés

Fondateurs : Husayn Kassai, Eamon Jubbaway et Ruhul Amin
Création : 2012
Siège social : Londres
Activité : vérification d’identité
Financement : 50 millions de dollars en avril 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Cybersécurité : SoftBank, Salesforce et Microsoft injectent 50 millions de dollars dans le Britannique Onfido
Samsung: la faille du capteur d’empreinte ne sera pas réglée avant la prochaine mise à jour
YouTube
Les marques ont-elles perdu le contrôle de leurs investissements publicitaires en ligne?
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Libra: le G7 exige un cadre juridique
Veepee s’offre la startup Scalia pour unifier ses données produits
Copy link