AcquisitionActualitéEuropeTech

Rachat de Bouygues Telecom par Orange? C’est non merci pour Bouygues

Depuis le rachat de SFR par Numericable, les informations de rachat de Bouygues Télécom (qui était en lice à l'époque pour l'acquisition de la filiale de Vivendi) vont bon train. Selon Bloomberg, Orange serait entré en discussions «préliminaires» avec le groupe Bouygues en vue d'une acquisition de plusieurs actifs dans ses activités télécoms et médias. Dans le cas de ce potentiel rapprochement, le groupe Bouygues détiendrait alors une part minoritaire dans le nouvel ensemble. L'agence américaine précise toutefois qu'aucune offre ou décision formelle n'a été effectuée.

Déjà plusieurs offres

Pourtant, le groupe de Martin Bouygues annonce ce matin dans un communiqué laconique : «Bouygues indique qu’il n’a aucun projet de sortie des secteurs des télécoms et de la télévision et réaffirme son ancrage durable dans ces deux industries».

Ce n'est pas la première fois qu'une éventuelle acquisition de Bouygues Telecom par un autre opérateur – qui aurait pour conséquence de ramener le marché à trois opérateurs – fait surface. La filiale du groupe Bouygues est fragilisée depuis qu'elle n'est pas parvenue l'an passé à mettre la main sur SFR, au profit d'Altice-Numericable.

Cet été, Patrick Drahi, le patron d'Altice (la maison-mère de Numericable) avait déjà formulé une offre de rachat à 10 milliards d'euros sur la filiale du groupe Bouygues. Le conseil d'administration de cette dernière lui avait alors notifié à l'unanimité une fin de non-recevoir. «Il considère que Bouygues Telecom est particulièrement bien placé pour bénéficier de cette croissance sachant qu’il dispose d’un avantage concurrentiel fort et durable grâce à son portefeuille de fréquences et à son réseau 4G reconnu comme l’un des meilleurs du marché», avait-il déclaré à l'époque.

Un troisième trimestre encourageant

Orange avait également étudié une éventuelle acquisition de Bouygues Telecom, avant de jeter l'éponge. «Orange a exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécommunications, et juge que les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd'hui pour y donner suite», précisait-il dans un communiqué.

En dépit de ses difficultés, Bouygues Telecom est cependant parvenu à réduire ses pertes au cours du troisième trimestre grâce à l'acquisition de nouveaux abonnés. Le chiffre d'affaires a enregistré une progression de 4%, à 1,16 milliard d'euros sur les trois mois, et l'Ebitda est en hausse de 21 millions d’euros à 242 millions d’euros. Au final, l'opérateur a enregistré un bénéfice de 16 millions d'euros de juillet à septembre.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Rachat de Bouygues Telecom par Orange? C’est non merci pour Bouygues
Comment le numérique réinvente le monde des livres ?
Cryptomonnaies: PayPal pourrait racheter BitGo, pionnier des transactions sécurisées
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Données de santé: la présence de Palantir dans le suivi du vaccin contre le Covid-19 inquiète
Statut des chauffeurs: Uber et Lyft perdent leur appel en Californie
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?