ActualitéTech

Rachat de SFR : Numericable fixe à vendredi la date limite de son offre

Le projet d’Altice valorise SFR à 15 milliards d’euros.

BREVE – La maison-mère du câblo-opérateur Numéricable a fait savoir ce mardi que son offre de rachat de SFR était valable jusqu’à vendredi. « Ce projet de rapprochement de Numericable et SFR sécurise l’emploi et l’investissement dans les deux entités et chez les sous-traitants de toute la filière. Il permettra un accroissement et une accélération des investissements dans le réseau fibre visant à soutenir le plan France Très Haut Débit du gouvernement » explique la société.

Pour rappel, Altice propose une valorisation à 15 milliards d’euros de l’opérateur au carré rouge – contre 14,5 milliards pour le plan de Bouygues -, dont 10,9 milliards seraient acquittés en numéraire, le reste étant réglé par un échange d’actions.

Une proposition qui visiblement déplaît à Xavier Niel, qui s’est prononcé sur le sujet en conférence de presse. « Si Altice rachète SFR, c’est alors un monde parfait pour Free mais exécrable pour le consommateur, le marché et la France » a-t-il commenté, alors qu’Iliad s’est mis d’accord avec Bouygues pour un rachat de son parc d’antennes mobiles en cas de victoire du groupe de Martin Bouygues.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Rachat de SFR : Numericable fixe à vendredi la date limite de son offre
Formation aux métiers du numérique: O’clock lève 4 millions d’euros auprès d’Educapital et Ring
Comment Amazon a transformé Prime en levier magique d’acquisition
E-santé: l’Américain Aptar rachète le Français Voluntis, spécialisé dans les logiciels de suivi médical
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros