ActualitéBusinessTech

Recentré sur l’IoT, le Grenoblois Adeunis se met en vente

AFP

La société grenobloise Adeunis, cotée en Bourse depuis l’automne 2017, s’est mise en vente lundi, après l’achèvement de son recentrage sur l’internet des objets. « Adeunis a donné un mandat à une banque d’affaires pour lancer un processus de rapprochement avec un industriel qui pourrait aboutir à un changement de contrôle dans les prochains mois», écrit la société grenobloise dans un communiqué.

« L’adossement à un acteur majeur du secteur nous permettrait d’aller beaucoup plus loin, bien plus rapidement, dans la captation du formidable potentiel de l’internet des objets industriels», a expliqué le PDG Frank Fischer, PDG de l’entreprise, cité dans le texte. Adeunis est désormais un « pure player » de l’internet des objets -les solutions permettant à des dispositifs électroniques de communiquer entre eux- depuis la cession de ses activités de communication radio, utilisées notamment par les arbitres de football et de rugby.

Déficitaire

Ces activités, commercialisée sous la marque Vokkero, représentaient la moitié de l’activité d’Adeunis dans son ancien périmètre. Lors de l’exercice achevé fin mars, le « nouveau » Adeunis a réalisé un chiffre d’affaires de 6,6 millions d’euros. Son activité a progressé sur le semestre suivant de 19%, précise-t-il.

Déficitaire -la société espère dégager un excédent brut d’exploitation à l’équilibre en mars 2021- Adeunis dispose de 2,7 millions d’euros de ressources financières pour poursuivre son activité. Après une demi-heure de transactions, lundi matin l’action Adeunis valait 3,52 euros (+3,83%) à la Bourse de Paris, ce qui valorisait la société à 8 millions d’euros.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Recentré sur l’IoT, le Grenoblois Adeunis se met en vente
Spécial Retail : l’innovation au coeur de l’histoire des retailers
Confinement: l’industrie américaine du jeu vidéo bat des records
Coronavirus: la méthode de traçage pour suivre les malades divise les États américains
Spécial Retail : l’urgence est au destockage
Pourquoi l’application ultra confidentielle Clubhouse passionne tant la Silicon Valley
Coronavirus: faut-il encore repousser les enchères pour la 5G?
Share via
Copy link