ActualitéLes levées de fonds

Recommerce, 50 millions d’euros pour devenir le leader européen du smartphone reconditionné

Le montant

Recommerce, spécialiste du reconditionnement de mobiles à l’échelle européenne, annonce aujourd’hui une levée de fonds de 50 millions d’euros. Ce troisième tour de table, en Série C, est essentiellement mené par les fonds d’investissement Capzanine et Creadev (contrôlé par la famille Mulliez).

Recommerce Group est la société pionnière du smartphone reconditionné et des services autour de la « seconde vie mobile ». Fondée en 2009, Recommerce a développé son expertise de la reprise, du reconditionnement et de la revente de smartphones. La société distribue ses produits reconditionnés, notamment sous la marque grand public “Recommerce”, en Europe, via des distributeurs et des opérateurs Télécoms. S’inscrivant dans la logique de l’économie circulaire et responsable, la société favorise la reprise et le réemploi des mobiles grâce à des approches commerciales et financières fortement technologiques. Elle tire notamment sa performance de la mise en œuvre de technologies d’intelligence artificielle appliquée au secteur industriel et spécificités des marchés de l’occasion.

Le marché

Recommerce reprend, traite et revend chaque mois 60 000 mobiles, en apportant aux consommateurs des produits « fiables, garantis, au juste prix et durables bénéficiant d’un niveau de service client identique au standard du neuf » selon l’entreprise.

La majorité des produits reconditionnés par Recommerce est issue de programmes de reprise opérés pour le compte d’opérateurs téléphoniques européens. Ces programmes leur permettent, lors d’une vente, de proposer la reprise de l’ancien téléphone à leurs clients. Par ce biais, Recommerce a reversé depuis 2009 plus de 100 millions d’euros pour la reprise de ces téléphones.

Recommerce s’inscrit dans la logique de l’économie circulaire visant à repenser les modes de production et de consommation afin d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles et ainsi de limiter les déchets générés. Le développement de cette économie, à la croisée de problématiques environnementales et économiques, suscite désormais l’intérêt des investisseurs.

« Notre levée de fonds illustre l’intérêt croissant du monde financier pour l’économie circulaire. En s’engageant pour prolonger la durée de vie des produits électroniques, nous permettons de préserver les ressources naturelles de notre planète et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. En tant qu’entrepreneur, c’est une grande satisfaction de pouvoir contribuer au développement d’une société plus vertueuse », témoigne Benoît Varin, cofondateur et directeur du développement durable.

Le marché du mobile reconditionné croit de plus de 20% par an dans le monde et selon Strategy Analytics, plus de 131 millions d’unités seront reconditionnés en 2018 avec une croissance prévue de +48% entre 2017 et 2022.

Aujourd’hui, avec plus de 50% de part de marché de la reprise de terminaux en France, Recommerce est le numéro 1 du rachat de smartphones en France.

Les objectifs

Cette levée va permettre à l’entreprise de suivre la croissance exponentielle du marché du smartphone reconditionné dans les pays où elle est déjà implantée mais également d’accompagner son expansion vers de nouveaux territoires. Se différenciant sur son marché par son approche technologique et un pilotage des processus par de l’intelligence artificielle, la société devient, avec ce nouveau tour de table, la startup de son secteur d’activité la mieux financée d’Europe avec plus de 60 millions d’euros levés jusqu’à présent.

Travaillant jusqu’à présent sous la marque des opérateurs et de distributeurs, Recommerce souhaite investir massivement dans le développement de sa marque grand public ‘Recommerce’ afin d’en faire la première marque européenne de produits reconditionnés.

« Entre un marché du neuf de moins en moins abordable financièrement et un marché de l’occasion peu rassurant, le reconditionné est une vraie réponse aux attentes des consommateurs. Cette opération financière va nous permettre de structurer une phase de croissance importante qui passera notamment par des opérations d’acquisitions en Europe et aux Etats-Unis » indique Alain Cornu, directeur général.

Les données clés

  • Fondée en 2009 par Pierre-Etienne Roinat (Président), Cédric Maucourt (CTO), Antoine Jeanjean (R&D) et Benoit Varin (Comm et RSE)
  • Les précédentes levées de fonds : une série A d’un montant de 1 million d’euros auprès de 3T Capital, Bouygues Développement et OPALIC en 2010 ; une série B de 10 millions d’euros auprès de Seventure Partners (Natixis) et du Fonds Ambition Numérique géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir – en 2013.
  • Siège social : Gentilly
Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This