ActualitéAmérique du nordStartupTech

Rover, 65 millions de dollars pour devenir le «Airbnb des chiens»

  • Rover développe une plateforme permettant de mettre en relation les propriétaires d’animaux domestiques (chiens, chats…) avec des «dog sitters» pour garder leur animal pendant leur absence.
     
  • Selon l’American Pet Products Association, les dépenses autour des animaux domestiques ont atteint près de 67 milliards de dollars aux États-Unis l’an passé.
     
  • Rover prévoit d’étendre ses activités en matière de soins de santé et de toilette pour les animaux et d’accélérer sur le segment des promenades de chiens.

 

Le montant

La start-up américaine Rover, qui permet de trouver un logement temporaire pour les animaux domestiques, a levé 65 millions de dollars. L’opération a été dirigée par Spark Capital, avec le soutien de Menlo Ventures, Foundry Group, Technology Crossover Ventures, StepStone Group, Omers Ventures et Bespoke Strategies. Ce tour de table porte à 155,9 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création.

Le marché

Fondée en 2011 par Philip Kimmey et Greg Gottesman, Rover développe une plateforme permettant de mettre en relation les propriétaires d’animaux domestiques (chiens, chats…) avec des «dog sitters» pour garder leur animal pendant leur absence. Celle-ci est uniquement accessible aux États-Unis et au Canada. La société basée à Seattle propose également un service haut de gamme. Baptisé «Rover Go», il permet aux «dog sitters» de créer un meilleur profil en ligne et de mettre en valeur leur maison à l’aide de photos. Pour rassurer les propriétaires de chiens, Rover réalise aussi des vérifications d’antécédents sur les «dog sitters» et propose une assurance. Plus tôt cette année, la société a mis la main sur DogVacay, son principal rival. 

Le marché des services aux animaux domestiques est en plein essor. Selon l’American Pet Products Association, les dépenses autour des animaux domestiques augmentent chaque année depuis 1994 et ont atteint près de 67 milliards de dollars aux États-Unis l’an passé. Preuve de la bonne forme du secteur, PetSmart a racheté Chewy, une marketplace américaine spécialisée dans la vente de produits pour chiens et chats, pour un montant record de 3 milliards de dollars

Outre Rover en Amérique du Nord, d’autres acteurs se sont positionnés sur le même segment d’activité en Europe. C’est notamment le cas de la start-up anglaise DogBuddy, spécialisée dans la garde et l’hébergement de chiens, qui a levé 2 millions d’euros en septembre 2016. En France, Gardicanin, DogVacances ou encore Holidog proposent également des services de pension pour chiens. 

Les objectifs 

Avec ce nouveau financement, Rover prévoit d’étendre ses activités en matière de soins de santé et de toilette pour les animaux et d’accélérer sur le segment des promenades de chiens. A terme, l’entreprise américaine envisage une introduction en Bourse.

[tabs]

[tab title= »Rover : les données clés »]

Fondateurs : Philip Kimmey et Greg Gottesman

Création : 2011

Siège social : Seattle

Marché : marketplace de garde et d'hébergement pour les chiens

Financement : 65 millions de dollars en juillet 2017

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi :

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This