AcquisitionActualitéBusinessInvestissementsTech

SAP débourse 2,4 milliards de dollars pour se renforcer dans le cloud

Le géant allemand SAP poursuit ses emplettes. Le groupe spécialisé dans les logiciels et les services pour les entreprises a annoncé l’acquisition de la société américaine CallidusCloud, spécialisée dans les logiciels de vente sur le cloud. Le montant de l’opération, qui prend la forme d’une OPA amicale à 36 dollars par action, s’élève à 2,4 milliards de dollars. Il s’agit de la transaction la plus importante depuis 2014 pour SAP et le rachat de Concur pour 7,4 milliards de dollars.

Fondée en 1996, CallidusCloud propose des solutions SaaS spécialisées dans le suivi des équipes commerciales. Celles-ci permettent notamment d’exécuter des ventes, de suivre les négocations et les contrats, de gérer des contenus commerciaux ou encore de générer des leads. A ce jour, CallidusCloud compte 5 800 entreprises clientes. Sur ce marché, la société américaine se retrouve en concurrence avec des acteurs comme Anaplan, Oracle ou IBM.

26% de croissance sur les abonnements cloud en 2017

En s’emparant de cette société californienne, SAP entend poursuivre sa montée en puissance dans le cloud. L’an passé, le géant allemand a réalisé un chiffre d’affaires de 23,4 milliards d’euros, en hausse de 6%, pour un bénéfice net qui a grimpé de 10%, à 4,05 milliards d’euros. Au sein des revenus de SAP, le cloud prend une place de plus en plus importante. Ainsi, le groupe a enregistré 26% de croissance sur ses abonnements cloud lors de l’année écoulée. Rien qu’au quatrième trimestre 2017, les revenus des abonnements au cloud et des contrats de support ont progressé de 28%, à 997 millions d’euros. En se concentrant sur le cloud, SAP entend s’appuyer sur une source de revenus plus solide que les logiciels.

Ces derniers mois, le mastodonte allemand avait placé ses pions pour se renforcer dans le cloud. En septembre 2017, SAP avait notamment mis 350 millions de dollars sur la table pour acquérir la société israélienne Gigya, spécialisée dans la gestion de profils clients. Cette acquisition devait permettre à SAP de renforcer sa plateforme e-commerce Hybris pour proposer aux entreprises une solution cloud qui leur permet «de profiler et de convertir de nouveaux clients, de recueillir des conclusions précises tirées des sources disparates d’engagement des consommateurs et de collecter des données pour des choix de consommateurs améliorés qui sont en ligne avec des règlements», avait alors expliqué le groupe allemand dirigé par Bill McDermott.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This