A la uneActualitéBusinessEurope

[SEN#7] Intégrer des équipes après une acquisition: Flying Eye racheté par Azur Drones

Avec la concentration qui opère dans plusieurs secteurs, le rachat de start-up devient de plus en plus fréquent. En février dernier, le Français Azur Drones, spécialisée dans la prise de vues par drone, signait le rachat de Flying Eye, un constructeur de drones civils, en même temps qu'une levée de fonds de 2 millions d'euros. Ces rachats ont un impact sur l'organisation des équipes. 

Grégoire Thomas, responsable du développement, ancien dirigeant de Flying Eye et nouvellement associé d'Azur Drones, explique ces enjeux à l'occasion de la semaine de l'Emploi dans le numérique. 

FrenchWeb: Comment avez-vous géré l’intégration des équipes Flying Eye ?

flying-eyeGrégoire Thomas, responsable du développement: Nous avons eu la tâche plutôt facile puisque la complémentarité entre Azur Drones et Flying Eye était totale, il n'y a aucun "doublon" au sein de nos équipes. En ce qui concerne la culture d'entreprise nous étions parfaitement en phase et c'est ce qui a motivé notre rapprochement. La bonne intégration des équipes Flying Eye a donc avant tout été un défi "logistique" puisque désormais nous avons deux sites: Boulogne Billancourt et Sophia Antipolis.

Quels étaient les enjeux humains et technologiques ?

G.T: L'enjeu majeur était de transmettre à toute l'équipe notre vision et la stratégie d'Azur Drones à court moyen et long terme. Il était important que les équipes de Flying Eye qui sont résolument orientées R&D comprennent la stratégie "business" d'Azur Drones. Pour résoudre la problématique "multisite" nous avons mis en place un "pont virtuel" entre Sophia et Boulogne Billancourt, afin que tous nos collaborateurs puissent échanger et se voir à n'importe quel moment de la journée.

Cela a-t-il modifié votre ADN?

Oui, notre ADN a été modifiée, on dit souvent qu'en génétique le métissage est un atout! Les équipes de Flying Eye viennent encore enrichir Azur Drones avec des profils complètement différents, on peut dire que c'est une tradition historique d'Azur Drones ou se cotoient des anciens militaires, des profils corporate Finance, business development etc…

Quelles sont les erreurs à éviter dans ce genre de situation?

L'intégration doit être totale afin d'éviter une logique "filiale" les synergies sont immenses. Il faut garantir la fluidité des échanges au sein de notre nouvelle organisation.

 

650*200_SEN7-VF

FrenchWeb se mobilise et organise la septième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN7) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[SEN#7] Intégrer des équipes après une acquisition: Flying Eye racheté par Azur Drones
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,5 million d’euros
Données personnelles d’enfants: TikTok condamné à une amende de 750 000 euros aux Pays-Bas