A la uneActualitéTech

SEO : Google fait trembler la planète web

Attendue depuis mars dernier, la nouvelle version de Google Penguin est désormais disponible. C’est Matt Cutts, responsable de la lutte anti-spam chez Google, qui a donné hier le coup d’envoi officiel de cette dernière mouture lors de l’émission télévisée « The Week in Google ».

Présentée comme la plus importante mise à jour du filtre depuis son lancement, cette nouvelle génération d’algorithme devrait avoir un impact très important dans la lutte contre le spamdexing. Matt Cutts a expliqué, en effet, que les précédentes versions de l’algorithme ne se focalisaient que sur les pages d’accueil des sites tandis que cette toute nouvelle mouture, baptisée pour l’occasion Penguin 2.0, ira beaucoup plus en profondeur.

Dans un post de blog, le « Monsieur SEO de Google » a également précisé que le déploiement du nouveau filtre était désormais terminé et qu’il touchait actuellement 2,3% des requêtes anglaises et américaines. Le déploiement concerne également l’ensemble des autres langues.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Je vous fais confiance pour la traduction mais il me semble que même dans son déploiement précédent en 2012, ce filtre affectait également le positionnement de mots clés associés à des pages internes de site

Bouton retour en haut de la page
SEO : Google fait trembler la planète web
Lever des fonds, le parcours du combattant des femmes entrepreneures
Mansa
FinTech: Mansa lève 18 millions d’euros auprès d’Anthemis Group et Founders Future
Facebook
Accusé d’avoir illégalement recueilli des données biométriques, Facebook débourse 650 millions de dollars pour clore le litige
Streaming: face aux géants américains, la bataille des plateformes fait rage en Europe
[Webinar] Comment Stokomani met en œuvre sa stratégie omnicanale grâce au PIM ?
McDonald’s pourrait revendre une partie de la startup israélienne Dynamic Yield