ActualitéTech

SFR annoncera lui aussi un plan de départs volontaires

Comme annoncé ce matin pour Bouygues Télécom, la direction générale de l’opérateur SFR a elle aussi révélé ses grandes orientations stratégiques dans le cadre d’une réorganisation économique. L’opérateur devrait ainsi présenter au mois de novembre un plan de départs volontaires aux syndicats.

Selon les informations du site France Soir, un porte-parole de la filiale de Vivendi aurait déclaré: « On a présenté une méthode et un calendrier de mise en oeuvre : le plan de réorganisation lancé en novembre prochain. D’ici là, on donne une priorité à la mobilité interne et la formation sur lesquels on va mettre beaucoup de moyens »,« En même temps que le projet de réorganisation en novembre, on présentera à la négociation aux partenaires sociaux un plan de départs volontaires ».

Cette situation de baisse du CA est en partie due à l’arrivée de Free sur le marché des mobiles, qui aurait pris environ 620 000 clients à SFR, 615 000 à Orange, et 380 000 à Bouygues Télécom.

Selon les informations du Journal Du Dimanche, paru le 24 juin dernier, SFR pourrait procéder à la suppression de 1000 à 1200 postes. L’hebdomadaire s’appuyait alors sur plusieurs sources proches de l’opérateur. D’après le JDD, les suppressions d’emplois devraient toucher, en premier lieu, les postes de services commerciaux, ceux du réseau de distribution, ainsi que ceux des centres d’appels tenus par des sous-traitants.

L’hebdomadaire précisait, par ailleurs, que ce plan social s’inscrivait dans un programme d’économies plus large, enclenché par Vivendi. Celui-ci pourrait s’élever à 1 milliard €

Bouton retour en haut de la page
SFR annoncera lui aussi un plan de départs volontaires
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom